Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Maturité


Maturité gymnasiale

Un certificat de maturité gymnasiale est la condition généralement requise pour étudier dans les universités suisses. Ce certificat peut être obtenu de deux manières: soit (a) en fréquentant un établissement d'enseignement du degré secondaire II (dite «école de maturité»: gymnase, lycée, collège) reconnu par la Confédération et par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), et en passant l'examen de maturité dans cet établissement; soit (b) en passant l'examen suisse de maturité, organisé par le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI sous la responsabilité de la Commission suisse de maturité (CSM). 

a) Introduit en 1995, le nouveau régime de reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale (RRM pour désigner le règlement de la CDIP, ORM pour désigner l'ordonnance fédérale de même teneur) a remplacé l'ancien système de maturité «à types» par un système qui offre plus de choix aux élèves et leur permet de se constituer un profil de formation plus individualisé: il prévoit neuf disciplines de maturité, constituées de sept disciplines fondamentales, une option spécifique et une option complémentaire; à ces neuf disciplines s'ajoute un travail de maturité.

Une première révision du RRM/de l'ORM, intervenue en 2007, a notamment permis

  • de donner plus de poids aux sciences naturelles, grâce à une note distincte pour la biologie, pour la physique et pour la chimie;
  • d'augmenter la part des mathématiques et des sciences naturelles dans le volume total d'enseignement;
  • d'introduire l'informatique comme option complémentaire.

Le «nouveau» régime de maturité, entretemps appliqué dans tous les cantons, a fait l'objet de l'évaluation nationale EVAMAR.

b) Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI organise l'examen suisse de maturité, qui permet aux candidats qui le réussissent d'obtenir un certificat de maturité sans fréquenter une école de maturité reconnue par la Confédération et la CDIP.

Passerelle maturité professionnelle - hautes écoles universitaires: examen complémentaire

Les titulaires d'une maturité professionnelle sont admis aux universités cantonales et aux écoles polytechniques fédérales sous les conditions stipulées dans l'ordonnance du 2 février 2011 relative à l’examen complémentaire permettant aux titulaires d’un certificat fédéral de maturité professionnelle d’être admis aux hautes écoles universitaires. 

Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI organise l'examen complémentaire Passerelle, qui permet aux titulaires d'une maturité professionnelle qui le réussissent d'être admis aux universités et aux écoles polytechniques fédérales.

Maturité professionnelle

Les titulaires d'une maturité professionnelle sont admis aux universités cantonales et aux écoles polytechniques fédérales (EPF) aux conditions définies dans l'ordonnance du 2 février 2011 relative à l'examen complémentaire permettant aux titulaires d'un certificat fédéral de maturité professionnelle d'être admis aux hautes écoles universitaires.

Admission aux examens fédéraux des professions médicales

Les examens fédéraux des professions médicales sont ouverts aux personnes titulaires soit d'un certificat de maturité reconnu par la Confédération et la CDIP, soit d'un diplôme de fin d'études délivré par une haute école universitaire (HEU: université cantonale ou EPF) ou une haute école spécialisée (HES) suisse. Les candidats titulaires d'un certificat d'aptitude aux études supérieures obtenu à l'étranger doivent s'assurer préalablement et être en mesure de prouver qu'ils disposeront d'une place d'études dans une faculté de médecine d'une université suisse s'ils réussissent l'examen. Pour toute question relative aux examens fédéraux des professions médicales, prière de s'adresser à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

L'admission aux études des professions médicales (médecine, médecine dentaire, médecine vétérinaire, pharmacie et chiropratique) relève de la compétence exclusive des universités (www.crus.ch).

Maturité professionnelle

La maturité professionnelle ouvre de nouvelles possibilités aux jeunes. Elle allie une formation professionnelle initiale et une formation élargie en culture générale. Les titulaires d'une maturité professionnelle disposent ainsi d'une double qualification: non seulement ils ont une profession et peuvent se présenter sur le marché du travail, mais ils ont également démontré une aptitude aux études et peuvent accéder aux hautes écoles spécialisées sans passer d'examen.

La maturité professionnelle se définit comme une formation élargie en culture générale qui complète la formation professionnelle initiale. Un certificat fédéral de capacité (CFC) lié à une formation professionnelle initiale en trois ou quatre ans fait partie intégrante du titre de maturité professionnelle.


Fin secteur de contenu



http://www.sbfi.admin.ch/themen/01366/01379/index.html?lang=fr