La Confédération encourage de nouvelles approches et des méthodes alternatives pour l’expérimentation animale

Berne, 05.12.2017 - Le nouveau centre national de compétences 3R multisites (3RCC) sera soutenu par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) à hauteur de 2,9 millions de francs pour la période 2018 à 2020 au titre d’établissement de recherche d’importance nationale. La Confédération entend promouvoir ainsi l’application des principes 3R (refine, reduce, replace) en matière d’expérimentation animale. Ces principes comprennent l’amélioration des méthodes de travail afin de diminuer les contraintes imposées aux animaux, la réduction du nombre d’animaux utilisés et le remplacement de ce type d’expérimentations par des méthodes alternatives. Le centre de compétences 3RCC est constitué en association rattachée à l’Université de Berne et bénéficie d’une large assise.

Les chercheurs ayant recours à l’expérimentation animale ont l’obligation morale et juridique de traiter les animaux avec respect, compétence et responsabilité. C’est également une condition préalable pour une recherche probante. Conformément à la législation suisse sur la protection des animaux, les expérimentations sur les animaux ne peuvent être menées que si aucune alternative n’est possible.

L’objectif du nouveau centre national de compétences 3R est la promotion et la mise en œuvre des principes 3R dans la recherche scientifique. Le centre de compétences vise également à ancrer dans les hautes écoles le développement de méthodes alternatives basées sur les principes 3R et à développer et approfondir la stratégie actuelle de formation et de formation continue dans le but de sensibiliser les chercheurs au thème des 3R. Enfin, il s’agit aussi de mettre en place un système d’information sur la recherche 3R.

Le centre national de compétences 3R est une association réunissant onze hautes écoles (sept universités, les deux EPF et deux hautes écoles spécialisées), Interpharma, la Protection Suisse des Animaux ainsi que l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). L’association est rattachée à l’Université de Berne. Le budget, d’un montant de 10,41 millions de francs pour la période 2017 à 2020, est supporté par le SEFRI, l’OSAV, les hautes écoles par le biais de fonds complémentaires, et le secteur privé.

Dans un rapport de 2015 en réponse au postulat 12.3660 «Avenir de la Fondation Recherches 3R et méthodes de substitution à l’expérimentation animale», le Conseil fédéral avait exposé les mesures envisagées afin de renforcer les compétences 3R en Suisse. L’une des principales mesures consistait à étudier la création d’un centre de compétences 3R.

Sur mandat du SEFRI et de l’OSAV, la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses (swissuniversities), en collaboration avec Interpharma, le Fonds national suisse et l’OSAV, a élaboré un concept pour un centre national de compétences 3R. Le 30 mars 2017, swissuniversities a déposé auprès du SEFRI une demande de soutien en vertu de l’art. 15 de la loi fédérale sur l’encouragement de la recherche et de l’innovation. Sur mandat du SEFRI, le Conseil suisse de la science et de l’innovation a évalué la demande et consigné les résultats de ses analyses et ses recommandations dans un rapport. Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a approuvé la demande fin novembre 2017.


Adresse pour l'envoi de questions

Nicole Schaad, cheffe de l’unité Recherche
Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation
nicole.schaad@sbfi.admin.ch; tél. +41 58 463 59 85


Auteur

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires
http://www.blv.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/medienmitteilungen.msg-id-68987.html