Modeler les carrières par l’interaction entre la formation théorique, la formation pratique et une organisation du travail favorisant la carrière

EPF Zurich

Direction de projet: Prof. Gudela Grote

Durée: 01.11.2016 – 30.11.2020

Contexte
Avec sa perméabilité et ses nombreuses possibilités de passerelles et de formation continue, le système suisse de formation professionnelle duale offre un large éventail de carrières qui s’accordent à la fois avec les capacités et les intérêts de chacun et avec les besoins de l’économie suisse et des organisations patronales. Pourtant, face aux changements technologiques, économiques et sociétaux actuels, une hausse générale du niveau de formation est nécessaire. Les systèmes de formation doivent devenir encore plus souples et l’interaction entre la formation professionnelle et le monde du travail doit encore être accrue afin de garantir l’employabilité tout au long de la vie.

Problématique et hypothèses
Partant de ce constat, le projet de recherche pose la question fondamentale de savoir si des voies de formation purement professionnelles seront encore viables à l’avenir et si oui, dans quels domaines et avec quel type de soutien afin que les individus conservent leur employabilité et leur engagement au travail. Les hypotèses de recherche portent sur l’influence qu’exercent le potentiel d’automatisation, les perspectives de carrière, les passages vers la formation de degré tertiaire, une organisation du travail favorisant la carrière et une formation complémentaire théorique et pratique sur l’employabilité individuelle, l’engagement au travail et la stabilité de l’emploi.

Méthodes de recherche
Le projet de recherche comprend trois parties:

  1. Des analyses statistiques des données longitudinales existantes seront effectuées afin d’identifier les professions avec des rotations de personnel faibles ou au contraires importantes. Il s’agira notamment d’examiner les changements de postes ou les passages vers une formation de degré tertiaire tout en cherchant à déterminer les caractéristiques spécifiques de ces professions par rapport à leur potentiel d’automatisation, les perspectives de carrière qu’elles offrent et les passages possibles vers une formation de degré tertiaire.
  2. Pour 6 à 8 domaines professionnels présentant des taux de rotation différents, des analyses statistiques seront effectuées à partir de données longitudinales existantes, d’observations sur le lieu de travail et d’entretiens avec des employés et des représentants des employeurs afin d’identifier les différences concernant les caractéristiques de travail favorisant la carrière, le soutien proposé pour des formations pratiques et des formations continues, l’employabilité individuelle et l’engagement des employés dans ces différentes professions.
  3. Des mesures touchant à l’organisation et à la formation et visant à encourager un engagement et une employabilité durable dans les professions à forte rotation seront développées et validées par une enquête à large échelle menée auprès des employés.

Contributions scientifiques et pratiques
En combinant les concepts de la psychologie de la formation professionnelle et ceux de la psychologie du travail, une vision plus complète pourra être obtenue de ce qui doit être entrepris pour modeler les carrières en vue de marchés du travail plus volatiles ainsi que des mesures requises pour un développement plus agile des compétences. Les mesures développées et validées dans la partie 3 du projet seront traduites immédiatement en recommandations permettant d’améliorer l’interaction entre formation théorique, formation pratique et organisation du travail favorisant la carrière afin d’encourager l’employabilité tout au long de la vie et le succès dans la carrière.

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/bildung/berufsbildungssteuerung-und--politik/recherche-sur-la-formation-professionnelle/projets-individuels/berufs--und-studienwahl--studienberatung/gestaltung-von-karrieren-durch-das-zusammenspiel-von-theoretisch.html