Décisions concernant la transition entre l’école et le marché du travail. Déterminants du choix de la profession et des chances de formation (DAB III)

Université de Berne, Institut des sciences de l’éducation

Direction de projet: Prof. Dr. Rolf Becker & Dr. David Glauser

Durée: 01.04.2016 – 31.10.2020

DAB-III est l’étude de suivi des enquêtes effectuées jusqu’à présent dans le cadre de l’étude panel DAB sur le passage de l’école à la profession pour la volée arrivée à la fin de la scolarité en 2013. Dans le cadre de l’étude DAB-I, entre 3300 et 3800 élèves en milieu de 8e année (janvier/février 2012) ainsi qu’au début et à la fin de la 9e année (septembre/octobre 2012, mai/juin 2013) ont été interrogés en classe sur leurs intentions de formation au moyen d’un questionnaire en ligne. L’étude DAB-II s’est concentrée sur la formation postobligatoire effective durant les 15 mois suivant la fin de la scolarité. En octobre/novembre 2014, 2237 adolescents ont été interrogés dans le cadre d’une enquête individuelle conçue en mode mixte (Mixed Mode Design): questionnaire en ligne, ITAO. DAB-III étudie d’une part le déroulement et l’achèvement de la première formation postobligatoire et d’autre part les qualifications supplémentaires professionnelles ou de culture générale ainsi que le passage à la vie active. L’étude DAB-III était à nouveau basée sur des enquêtes individuelles conçues en mode mixte (questionnaire en ligne, ITAO, IPC). Les enquêtes ont été menées en juin 2016 (N = 2229), mai 2017 (N = 2062) et mai 2018 (N = 1938).

L’étude DAB-III met l’accent sur des questions qui portent à la fois sur l’achèvement de la formation entamée au degré secondaire II et sur la transition qui fait suite à cette première formation. Par conséquent, elle s’intéresse non seulement aux types de formation que les personnes interrogées ont achevés au secondaire II, mais cherche également à savoir si les personnes interrogées dans le cadre des études DAB-I et DAB-II restent dans le système de formation ou entrent sur le marché du travail. Pour les personnes visant à commencer une activité professionnelle, il s’agit d’une part d’élucider lesquelles réussissent ce passage et avec quelle première formation, et d’autre part d’évaluer la réussite de ce passage à l’aide des critères suivants: accès à un emploi de durée indéterminée et en adéquation avec la formation effectuée, possibilité de rester dans l’entreprise formatrice, temps écoulé jusqu’à l’établissement d’un contrat de travail (stable) et montant du revenu. Quant aux personnes qui choisissent d’effectuer une qualification supplémentaire et de rester ainsi dans le système de formation, il convient de clarifier quelles sont les formations qu’elles choisissent et d’expliquer les différences constatées, p. ex. en fonction de la provenance sociale, du genre, du passé migratoire, des opportunités et des restrictions régionales.

L’étude DAB-III contribue à clarifier différentes questions importantes relevant de la recherche en formation professionnelle et de la recherche sur le marché du travail et les professions, qui ne peuvent être traitées sur la base des données longitudinales actuellement disponibles en Suisse. En tenant compte des aspirations professionnelles ou de formation avant la fin de la première formation postobligatoire, l’étude fournit pour la première fois pour la Suisse alémanique, des données longitudinales permettant de vérifier si et à quel point l’emploi trouvé au moment de l’entrée dans la vie professionnelle ou le type de formation supplémentaire correspond aux aspirations formulées précédemment. Les données recueillies dans le cadre de DAB-III permettent non seulement une description longitudinale du déroulement de l’acquisition de la formation postobligatoire et de l’entrée sur le marché du travail, mais également une analyse d’aspects encore méconnus concernant la structure et la contingence des parcours scolaires et des parcours de formation professionnelle, ainsi que le rendement des formations: les projets de formation, les représentations liées aux formations et les souhaits professionnels sont-ils en adéquation avec les formations effectuées et les activités professionnelles exercées au moment de l’entrée sur le marché du travail? Quels sont les facteurs qui ont une influence sur la réalisation effective des aspirations liées à la formation et à la profession? Quelles sont les personnes qui doivent revoir leurs souhaits de formation et/ou leurs souhaits professionnels, et quels sont les mécanismes et les processus en jeu?

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/bildung/berufsbildungssteuerung-und--politik/recherche-sur-la-formation-professionnelle/projets-individuels/thematiques-transition-i-et-transition-ii/bildungsentscheidungen-beim-uebergang-von-der-schule-in-den-arbe.html