Monitorage de l’éducation en Suisse

Le monitorage de l’éducation a pour but de recueillir et de traiter de manière systématique et sur une longue période des informations concernant un système éducatif et son contexte. Conformément à l’art. 61a de la Constitution fédérale, la Confédération et les cantons s’engagent, dans les limites de leurs compétences respectives, à veiller ensemble à la qualité et à la perméabilité de l’espace suisse de formation.



Partenariat

En tant qu’instrument visant à la concrétisation de ce mandat, le monitorage de l’éducation garantit l’actualité des données et des connaissances scientifiques mises à la disposition des autorités politiques et des institutions fédérales et cantonales impliquées dans le pilotage du système éducatif suisse. En ce sens, il contribue à une politique en matière de formation basée sur la recherche et sur les données. Le secrétariat général de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), en tant que Secrétariat d’Etat exécutif, en assument le pilotage en collaboration avec l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Rapport 2018 sur l’éducation en Suisse

Le rapport sur l’éducation en Suisse, qui est publié tous les quatre ans, est un produit important du monitorage de l’éducation. A l’instar des rapports publiés en 2010 et 2014, le rapport 2018 offre une synthèse des connaissances issues de la recherche, de la statistique et de l’administration sur l’ensemble du système éducatif suisse, de l’école enfantine à la formation continue. Il présente les conditions contextuelles pertinentes et les caractéristiques institutionnelles de chaque niveau de formation et juge la performance du système éducatif en se fondant sur les trois critères que sont l’efficacité, l’efficience et l’équité.

Les deux premières dimensions indiquent dans quelle mesure les objectifs d’un niveau de formation sont atteints (efficacité) et si les moyens mobilisés sont utilisés de manière appropriée (efficience). Le troisième critère (équité) examine si tous les individus, quelle que soit leur origine, ont les mêmes chances de réussite dans le système éducatif suisse. Le rapport 2018 contient en outre des indications concernant les objectifs à long terme en matière de politique de formation que la Confédération et les cantons ont arrêtés une première fois en 2010 et confirmés en 2015 avec quelques ajustements opérés à la lumière du rapport 2014 sur l’éducation. Enfin, le rapport met en évidence les carences sur le plan des données et de la recherche. Comme en 2010 et 2014, le Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation (CSRE) a rédigé le rapport 2018 sur l’éducation en Suisse sous sa propre responsabilité.

Processus de monitorage de l’éducation

Dans le cadre du monitorage de l’éducation, la publication du rapport sur l’éducation est suivie d’une importante phase d’évaluation effectuée en collaboration avec divers acteurs du système éducatif suisse. Cette phase d’évaluation met l’accent sur le niveau de réalisation des objectifs politiques communs et permet dans le même temps d’actualiser les connaissances et les données sur le système éducatif suisse.

Informations complémentaires

Contact

SEFRI, Jacqueline Wuerth

Responsable de projet
Pilotage et recherche en matière de formation

T +41 58 463 26 06

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/bildung/l-espace-suisse-de-formation/pilotage-de-la-formation/monitorage-de-l_education-en-suisse.html