Programme spécial en médecine humaine

medizin-internet

La Suisse a formé ces dernières années moins de médecins qu’elle n’en a besoin. Actuellement, la couverture sanitaire du pays est donc fortement dépendante des médecins recrutés à l’étranger. Pour réduire cette dépendance et garantir durablement le fonctionnement de notre système de santé, il convient d’augmenter les capacités de formation en médecine humaine.

Depuis 2013, les cinq facultés de médecine ont déjà considérablement accru le nombre de leurs places d’études. Pour accélérer encore la procédure d’augmentation du nombre de places d’études en médecine humaine, le Conseil fédéral a fait de l’encouragement de la formation en médecine humaine l’une des priorités du message FRI 2017-2020. Un programme incitatif a été lancé à cet effet, moyennant un financement spécial de 100 millions de francs. Grâce au travail de coordination entre la Confédération, les cantons et les hautes écoles universitaires (swissuniversities), les divers projets prévus dans les hautes écoles devraient permettre de porter le nombre de diplômes annuels en médecine humaine à 1350 d’ici 2025, soit quelque 450 diplômes de plus qu’en 2016.

L’augmentation des capacités d’accueil dans les universités n’est pas une mesure isolée. Un rapport rendu conjointement par le DEFR et le DFI sous le titre «Panorama de la formation universitaire et postgrade des médecins dans le système de santé» montre comment mettre à profit les ressources médicales supplémentaires au bon endroit et les utiliser de manière durable et efficace. L’optimisation des conditions-cadres de la politique de santé (durée de la formation postgrade, intérêt de cette formation dans le domaine de la médecine de premier recours) revêt une grande importance dans ce contexte.

Rapport Panorama

OFSP: Professions médicales

CSHE: Davantage de places de formation en médecine humaine

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/hs/hautes-ecoles/hochschulpolitische-themen/sonderprogramm-humanmedizin.html