Sciences spatiales

space14

© ESA

Depuis les années 1960, les découvertes de la recherche spatiale ont considérablement étendu notre connaissance de l'Univers. Grâce aux succès du programme scientifique de l'ESA, l'Europe joue aujourd'hui un rôle de premier plan notamment en astronomie infrarouge et des rayons X, en astrométrie, dans la recherche relative au système solaire et dans l'observation du Soleil.

Avec la mission CHEOPS la Suisse dirige pour la première fois une mission spatiale scientifique. A cette occasion, plusieurs nouveautés seront mises en œuvre à partir des récentes découvertes dans ce domaine. C'est un excellent exemple montrant le rôle déterminant de l'éducation, de la recherche et de l'innovation pour la Suisse.

Contributions suisses aux missions scientifiques de l'ESA

La communauté scientifique suisse participe à la définition des programmes scientifiques de l'ESA et apporte, en collaboration avec l'industrie suisse, une contribution importante à la réalisation de charges utiles complexes dans le cadre de missions majeures de recherche spatiale. Le développement technologique de pointe qui accompagne cette participation est une carte importante pour notre économie. De plus, les projets spatiaux jouent un rôle majeur pour la formation des jeunes scientifiques et ingénieurs.

Les projets des programmes scientifiques de l'ESA occupent notamment des groupes de chercheurs des deux écoles polytechniques fédérales, l'EPFL et l'ETH Zurich, de plusieurs universités cantonales et d'autres instituts de recherche, dont le Science Data Center INTEGRAL, à l'Université de Genève.

L'International Space Science Institute de Berne joue un rôle clé au niveau international dans l'analyse des données et la définition de nouvelles missions.

Dans les programmes de l'ESA, la science spatiale suisse se concentre principalement sur les domaines de l'astrophysique (observation de l'Univers), de l'étude des corps célestes du système solaire et des expériences de physique fondamentale. Des scientifiques suisses ont ainsi contribué de manière importante aux missions scientifiques de l'ESA MarsExpress, SMART-1, Rosetta et Herschel et Planck, entre autres. Une participation substantielle de chercheurs suisses est également prévue dans les missions à venir BepiColombo, Gaia, LISA Pathfinder, de l'ESA, et les contributions européennes au télescope spatial James Webb (JWST), de la NASA.

Grâce à sa compétitivité internationale, l'industrie suisse maîtrise des technologies qui lui permettent de participer à nombre de projets de développement de satellites scientifiques et de sondes pour les programmes scientifiques de l'ESA. Parmi ceux-ci, le Programme de développement d'expériences scientifiques Prodex a spécialement pour but de favoriser l'échange de savoir entre les organismes de recherche et l'industrie.

On trouve un aperçu complet des activités de recherche spatiale de la Suisse dans les publications du Comité pour la recherche spatiale et de l'Académie suisse des sciences naturelles

Informations complémentaires

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/themes/affaires-spatiales/sciences-spatiales.html