L'Espace européen de la recherche (EER)

forschungsraum

L'encouragement de la recherche scientifique, du développement technologique et de l'innovation est un objectif explicite de l'Union européenne (UE). Depuis sa création, l'UE encourage la coopération entre chercheurs au-delà des frontières nationales par le biais de ses programmes-cadres de recherche et d'innovation. En 2000, elle a décidé de compléter ses activités en renforçant la coordination dans les domaines de la science, de la recherche et de l'innovation entre les pays membres et les pays associés, afin de créer un «Espace européen de la recherche».

Le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE a formulé en mars 2000 à Lisbonne un projet ambitieux - la création d'un «Espace européen de la recherche» (EER ou en anglais ERA - «European Research Area»). Cet espace doit prendre, pour la recherche et l'innovation en Europe, une signification semblable à celle du Marché intérieur pour l'économie européenne. Les programmes-cadres de l'Union européenne constituent le principal instrument pour y parvenir.

L'UE s'était fixée pour objectif que les grandes lignes de l'EER soient réalisées à la fin 2014. Le rapport 2014 évaluant l'avancement de la mise en place de l'EER a toutefois révélé que même si d'importants progrès ont été faits, il convient de poursuivre le processus de mise en place de cet Espace, notamment par des réformes au niveau des Etats membres et associés. Le Comité de l'Espace européen de la recherche (ERAC) a dans ce but adopté en 2015 une nouvelle feuille de route comportant les priorités suivantes:

  • Systèmes de recherche nationaux efficaces: renforcement de l'évaluation des politiques de recherche et d'innovation et création de synergies entre les niveaux nationaux et européens, attribution des fonds orientée vers l'excellence, augmentation des investissements au profit de la sciences et de la recherche;
  • Coopérations transnationales: mise en réseau des programmes et organisations de recherche nationaux, et définition d'agendas de recherche communs par le biais d'instruments tels que les JPI («Joint Programming Initiatives» - établissement de programmes de recherche transnationaux) ou les ERA-NETs (Coordination de programmes nationaux de recherche et d'innovation);
  • Infrastructures de recherche: optimisation des investissements publiques dans les infrastructures de recherches (IR) en alignant les priorités nationales sur la feuille de route européenne ESFRI (European Strategy Forum on Research Infrastructures) et facilitation de l'accès aux IR pour les chercheurs de toute l'Europe. Les participants suisses qui souhaitent proposer l’inscription d’une IR dans la prochaine feuille de route ESFRI sont priés de consulter le guide de la feuille de route ESFRI ainsi que le bref guide suisse;
  • Ouverture du marché de l'emploi pour les chercheurs: promotion de pratiques de recrutement ouvertes, transparentes et basées sur le mérite des candidats, conformément à la Charte européenne des chercheurs et au Code de conduite pour le recrutement de chercheurs;
  • Egalité: encouragement de l'égalité des sexes dans les sciences et la recherche au travers de mesures ciblées, notamment au niveau des agences nationales de financement de la recherche;
  • Transfert du savoir et libre-accès aux données et résultats de recherche: encouragement des échanges entre acteurs publiques et privés, utilisation et développement de plateformes électroniques libres en ligne tant pour les publications que pour les données scientifiques;
  • Coopération internationale: renforcement de la coopération avec des Etats tiers, tant au niveau national qu'au travers de Horizon 2020, afin de bénéficier des meilleures opportunités en matière de recherche et d'innovation au niveau mondial.


Les mesures prises par les pays participant à la mise en œuvre de l'EER sont étroitement accompagnés et constamment évalués par l'UE. L'implémentation de l'EER fait l'objet d'un rapport annuel. Il est prévu de renforcer monitorage de l'EER et d'améliorer la méthodologie des études d'impact et de qualité.

Le rapport «Innovation Union Scoreboard», mis à jour chaque année, va dans le même sens. Il compare différents indicateurs mesurant l'innovation dans les Etats participant à l'EER. En qualité de pays associé, la Suisse y figure également.

La Suisse et l’Espace européen de la recherche

La réalisation de l’Espace européen de la recherche est un objectif stratégique de l’UE. Partageant les objectifs ambitieux de l’EER et considérant que sa participation s’inscrit dans la l’intérêt et la continuité de sa forte tradition scientifique, la Suisse fait partie de l’EER au titre de pays associé.

Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) assure d’une part la possibilité pour les scientifiques en Suisse de participer aux programmes-cadres de recherche de l’UE et coordonne, d’autre part, la participation de la Suisse aux différents comités et initiatives visant à mettre en place l’EER.

Informations complémentaires

Contact

SEFRI, Lisa Müller

Conseillère scientifique
Programmes-cadres européens

T +41 58 463 86 47

SEFRI, Sonja Merwar

T +41 58 463 52 78

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/themes/cooperation-internationale-dans-le-domaine-de-la-recherche-scien/l-espace-europeen-de-la-recherche--eer-.html