ILL, Institut Max von Laue – Paul Langevin, Grenoble

imvl

© ESRF

La vocation de l'Institut Laue-Langevin de Grenoble, fondé en 1967, est de mettre à disposition des scientifiques une puissante source de neutrons pour les travaux de recherche et les expériences en science des matériaux, en physique des solides, en chimie, en cristallographie et en biologie moléculaire, ainsi qu'en physique nucléaire et dans d'autres domaines fondamentaux de la physique.

L'ILL dispose, grâce à un réacteur à haut flux entré en service en 1971, d'une source de neutrons unique en son genre et de plus de 40 stations d'expérimentation. Grâce à ce parc d'instruments remarquable, l'institut occupe une position de pointe dans la recherche mondiale en matière de diffusion neutronique. Chaque année, plusieurs centaines de scientifiques se servent de cette installation de recherche aux performances incomparables pour effectuer des expériences et des mesures.

Les membres de l'ILL sont l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Ils ont reconduit en décembre 2002 le contrat qui les lie jusqu'en 2014. Partenaires scientifiques: l'Espagne, l'Italie, la Suisse, la Pologne et les consortiums CENI (Autriche, Hongrie, Slovaquie et République tchèque) et TRANSNI (Belgique, Danemark et Suède). L'exploitation d'ILL coûte à ses membres et associés environ 90 millions Euro par an, et emploie près de 500 collaborateurs. Installation nucléaire, ILL doit faire face à des exigences de sécurité accrues depuis l'incident de Fukushima, et à un contexte industriel devenu en général difficile. Son exploitation est donc devenue plus ardue, mais l'importance fondamentale des prestations fournies par l'ILL pour la recherche mondiale justifient largement les efforts fournis par les membres et associés.

Programmes de revalorisation (Millenium et Endurance)

Afin de conforter son leadership mondial dans la science des neutrons, et générer une instrumentation encore plus performante, ILL fait l'objet depuis 2001 d'un programme de revalorisation réparti en deux phases. La première phase, Millenium, achevée en 2015, a permis l'installation de 14 instruments neufs ou profondément remaniés, et notamment le remplacement des guides de neutrons, permettant la multiplication par 24 de leur taux de détection. La seconde phase, Endurance, sera réalisée par étapes à partir de 2015. Elle devrait permettre l'installation de sept nouveaux instruments, et la mise à jour de quatre instruments existants.

Participation suisse

Le partenariat scientifique de la Suisse avec l'ILL repose sur un traité international signé en 1988 et prolongé de cinq ans en 1993, 1998, 2004,2008 et 2014. La Suisse participe ainsi pour une sixième période de cinq ans (2014-2018) à l'institut à la pointe de la recherche mondiale sur la diffusion neutronique, auquel elle verse une contribution annuelle (3,9 millions de francs en 2015). La contribution de la Suisse représente 3,5% du budget annuel de l'ILL, soit environ 4 millions de francs, et détermine le taux d'utilisation de l'installation auquel ont droit les chercheurs suisses. Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI est responsable de la participation suisse à l'ILL. L'exploitation et l'entretien des équipements d'ILL engendrent des commandes substantielles auprès de l'industrie suisse. Le «Swiss ILO Office» est compétent pour favoriser les relations entre les entreprises suisses et ESRF. 

Informations complémentaires

Contact

SEFRI, Xavier Reymond

Chef de la délégation suisse au Comité de pilotage d’ILL
Chef de l'unité Organisations de recherche internationales

T +41 58 462 34 52

SEFRI, Patrice Soom

Représentant suisse au Sous-comité pour les questions financières et administratives d’ILL (SAQ)
Conseiller scientifique, Organisations de recherche internationales

T +41 58 462 89 42

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/themes/cooperation-internationale-dans-le-domaine-de-la-recherche-scien/la-suisse-dans-les-organisations-internationales-de-recherche/ill--institut-max-von-laue--paul-langevin--grenoble.html