ITER / Fusion for Energy, Cadarache (F) / Barcelona

iter

© ITER

La participation des chercheurs suisses à la coopération internationale dans le domaine de la physique des plasmas et de la fusion nucléaire contrôlée s'est déployée au cours des 25 dernières années essentiellement à l'échelle européenne. En participant aux programmes de recherche de la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom), la recherche suisse sur la fusion a pu se concentrer sur ses compétences premières et se profiler comme un partenaire important sur le plan européen. C’est pour cette raison que la Suisse participe indirectement à l’organisation internationale ITER, chargée de conduire une expérience déterminante pour établir la viabilité de la fusion nucléaire comme source d’énergie propre et sûre. La Suisse est membre de Fusion for Energy, l’entreprise européenne commune établie pour livrer la contribution de l’Europe au projet ITER.

Le projet ITER est une coopération internationale mise en place en 2006 pour construire le réacteur de fusion ITER à Cadarache (France). ITER doit permettre de franchir le dernier pas de développement pour passer de la fusion nucléaire expérimentale à la production d'énergie de fusion.

L'organisation internationale ITER compte sept membres: l'UE, qui représente les 28 Etats de l'UE et la Suisse, les USA, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, la Russie, et l'Inde. Les contributions à la construction d'ITER ont été réparties en 11 parts. L'UE en prend 5 à sa charge et les autres Etats 1 chacun. Les contributions sont en grande majorité préparées par les Etats membres et livrées achevées à l'organisation centrale (contributions en nature). Chaque membre d'ITER a chargé une «agence domestique» de préparer les contributions en nature et de verser les contributions en liquide à IO. L'agence domestique de l'UE est l'entreprise européenne commune Fusion for Energy (F4E), basée à Barcelone. La planification de la construction d'ITER et son coût font actuellement l'objet d'une révision, pour tenir compte des retards accumulés par le projet. Son résultat sera communiqué courant 2016.

Participation suisse

La Suisse n'est pas directement membre de ITER, et c'est l'UE qui la représente dans les organes de gouvernance de ITER Organisation. La Suisse est par contre membre de Fusion for Energy, et participe pleinement à sa gouvernance, et à travers cet organe, à la gouvernance du projet ITER.

C'est à l'UE que la Suisse verse la plus grande part de ses contributions financières au projet ITER, dans le cadre de l'accord de coopération scientifique entre la Suisse et l'UE signé le 5 décembre 2014. Jusqu'à fin 2014, la contribution totale de la Suisse à la construction d'ITER s'est élevée à 183 millions de francs suisses. IO devrait compter à terme 1000 employés, lorsque l'exploitation d'ITER démarrera, tandis que Fusion for Energy emploie environ 400 collaborateurs.

La participation de la Suisse à ITER et à Fusion for Energy est placée sous la responsabilité du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI. Le SEFRI est de plus compétent au sein de l'administration fédérale pour toutes les questions touchant la recherche en fusion nucléaire. Il représente notamment la Suisse au Fusion Power Co-ordinating Committee, le comité mis en place par l'Agence internationale de l'Energie (IEA) pour suivre les progrès de la recherche en fusion à l'échelle mondiale. Une collaboration étroite est entretenue avec le Centre de Recherches en Physique des Plasmas (CRPP) de l'EPFL, qui représente la Suisse dans le consortium des laboratoires européens de recherche en fusion (EUROfusion). Les activités de ce consortium sont cofinancées par l'UE dans le cadre du programme de recherche EURATOM.

La construction d'ITER engendre des commandes substantielles auprès de l'industrie suisse. Le «Swiss ILO Office» est compétent pour favoriser les relations entre les entreprises suisses et les organisations rattachées au projet ITER (ITER Organisation, Fusion for Energy, etc.).

Informations complémentaires

Contact

SEFRI, Xavier Reymond

Chef de la délégation suisse au Comité directeur de Fusion for Energy
Chef de l’unité Organisations de recherche international

T +41 58 462 34 52

SEFRI, Patrice Soom

Représentant suisse au Comité administratif et financier de Fusion for Energy (AFC)
Conseiller scientifique, Organisations de recherche internationales

T +41 58 462 89 42

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/themes/cooperation-internationale-dans-le-domaine-de-la-recherche-scien/la-suisse-dans-les-organisations-internationales-de-recherche/iter---fusion-for-energy--cadarache--f----barcelona.html