Visite de travail de la secrétaire d’État Martina Hirayama à Berlin

Berne, 09.07.2019 - Le 9 juillet 2019, la secrétaire d’État Martina Hirayama s’est rendue à Berlin pour s’entretenir en bilatéral avec son homologue allemand Georg Schütte, du ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche, et participer à la séance du Conseil de fondation du Wissenschaftskolleg zu Berlin, l’Institut d’études avancées de Berlin. Le programme comprenait également une visite de l’Université technique de Berlin, où la délégation suisse a pu se faire une idée précise du dynamisme des milieux de l’innovation et des start-up dans la capitale allemande.

L’entretien avec le secrétaire d’État allemand Georg Schütte a porté sur la coopération actuelle et future entre les deux pays dans le contexte des programmes-cadres européens. Depuis 2017, la Suisse est pleinement associée au 8e programme-cadre européen de recherche «Horizon 2020» (2014-2020) et les propositions de projet de la Suisse affichent un taux de succès élevé. «Horizon Europe» (2021-2027), le programme qui succédera à «Horizon 2020», est en cours d’élaboration. Actuellement, les institutions compétentes au niveau européen négocient les bases légales, la conception concrète du programme et les possibilités de participation pour des pays tiers.

L’excellente collaboration et mise en réseau qui prévaut entre les institutions et les chercheurs suisses et allemands ont souvent trouvé leur origine dans la coopération au sein du programme «Horizon 2020». Avec plus de 800 projets de coopération pour une dotation de plus de 7,6 milliards d’euros, l’Allemagne est de loin le pays partenaire le plus important de la Suisse dans le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation. Cette coopération se caractérise par une grande diversité et est particulièrement présente dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, des sciences de la santé, des nanotechnologies et au sein des infrastructures de recherche.

En sa qualité de membre du Conseil de fondation du Wissenschaftskolleg zu Berlin (WiKo), la secrétaire d’État Martina Hirayama a pris part pour la première fois à la séance annuelle de cet organe. La Suisse, en tant qu’unique pays étranger partenaire du WiKo, lui alloue depuis 1998 une contribution institutionnelle afin de promouvoir l’excellence scientifique sur le plan international. En tant qu’institut d’études avancées, le WiKo offre à certains enseignants des hautes écoles la possibilité de passer un à deux semestres à Berlin pour leur permettre de tirer profit de nouveaux résultats de recherche. Parmi les 40 fellows (résidents) accueillis chaque année se trouvent généralement deux membres des hautes écoles suisses.

Outre la coopération germano-suisse générée par les programmes-cadres de recherche européens, le Fonds national suisse de la recherche scientifique a, entre 2013 et 2018, soutenu plus de 2000 projets de chercheurs suisses auxquels participaient des scientifiques allemands. Par ailleurs, avec quelque 12'000 étudiants (2017-2018; uniquement les étudiants ayant effectué leur scolarité en Allemagne), les ressortissants allemands constituent le plus grand groupe d’étudiants étrangers en Suisse; de leur côté, les étudiants suisses sont environ 2000 à étudier en Allemagne.


Adresse pour l'envoi de questions

Philippe Roesle
Conseiller scientifique à la division Relations internationales
T +41 58 483 05 50
philippe.roesle@sbfi.admin.ch


Auteur

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/communiques-de-presse.msg-id-75760.html