Six nouveaux pôles de recherche nationaux vont renforcer la recherche de pointe en Suisse

Berne, 16.12.2019 - Lors d’une conférence de presse donnée à Berne le 16 décembre 2019, le conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), a annoncé la mise en place de six nouveaux pôles de recherche nationaux (PRN). La Confédération entend ainsi renforcer durablement la recherche et l’innovation suisses dans des domaines clés, tels que l’automatisation, la lutte contre la résistance aux antibiotiques et les technologies quantiques. Pour la première phase d’exploitation de 2020 à 2023, elle investira un montant d’environ 100 millions de francs dans les nouveaux pôles de recherche nationaux. Les hautes écoles et les entreprises apportent également leur soutien financier aux projets.

Les PRN seront mis en place dans les Universités de Bâle, Genève, Lausanne et Zurich, ainsi que dans les EPF de Lausanne et Zurich, avec le soutien à long terme des directions des établissements concernés. Outre les institutions hôtes, de nombreuses autres hautes écoles et institutions de recherche, suisses comme étrangères, participent également à ces PRN.

Le lancement de la cinquième série de pôles de recherche nationaux est le résultat d’un appel d’offres lancé en 2017 par le Fonds national suisse (FNS), qui a reçu plus de 50 propositions. Après une évaluation scientifique des propositions réalisée par le FNS et un examen sous l’angle de la politique de la recherche et de la politique des hautes écoles mené par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation, qui est l’organe compétent en la matière, le DEFR a décidé de mettre sur pied six nouveaux PRN. Outre par la qualité scientifique et la mise en place de structures bénéficiant d’un large soutien dans la recherche fondamentale, ces PRN, en tant que mesures du plan d’action Numérisation du DEFR, se caractérisent également par leur potentiel en matière d’innovation et de numérisation.

Les pôles de recherche nationaux suivants seront mis en place :

  • PRN « AntiResist » : étude et mise au point de nouvelles approches pour lutter contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.
    Prof. Christoph Dehio, Université de Bâle
    Contribution fédérale (2020-2023) : 17 millions de CHF
  • PRN « Dependable Ubiquitous Automation » : amélioration de la fiabilité et de la souplesse des systèmes intelligents, par exemple dans les domaines de la gestion de l’énergie, de la mobilité et de la production industrielle.
    Prof. John Lygeros et prof. Gabriela Hug, ETH Zurich
    Contribution fédérale (2020-2023) : 15,7 millions de CHF
  • PRN « Evolving Language » : recherches sur l’évolution du langage et mise en pratique des résultats, par exemple dans le domaine de la médecine ou de la reconnaissance vocale (intelligence artificielle).
    Prof. Balthasar Bickel, Université de Zurich, et prof. Anne-Lise Giraud, Université de Genève
    Contribution fédérale (2020-2023) : 17 millions de CHF
  • PRN « Microbiomes » : recherches sur l’interaction des micro-organismes dans différents systèmes (humain, animal, végétal et environnemental) et sur ses conséquences ; applications potentielles dans les domaines de la médecine, de l’environnement et de la nutrition.
    Prof. Jan Roelof van der Meer, Université de Lausanne, et prof. Julia Vorholt, ETH Zurich
    Contribution fédérale (2020-2023) : 16,1 millions de CHF
  • PRN « SPIN » : élaboration de qubits à base de silicium plus petits, plus rapides et plus évolutifs, qui permettront d’élaborer de nouvelles technologies de traitement des informations.
    Prof. Richard Warburton, Université de Bâle
    Contribution fédérale (2020-2023) : 17 millions de CHF
  • PRN « Suchcat » : élaboration de fondements permettant de rendre les procédés et les produits chimiques, mais aussi l’industrie dans son ensemble, plus durables, plus économes en ressources et neutres en matière d’émissions de CO2 (chimie durable).
    Prof. Javier Pérez-Ramírez, ETH Zurich, et prof. Jérôme Waser, EPF Lausanne
    Contribution fédérale (2020-2023) : 17 millions de CHF

Par le biais des pôles de recherche nationaux, la Confédération soutient depuis 2001 des réseaux de recherche de qualité supérieure, en mettant l’accent sur les approches interdisciplinaires et les questions novatrices au sein d’une discipline donnée. Les deux premières séries sont terminées et ont été couronnées de succès. À compter de 2020, un total de 22 pôles de recherche nationaux (de la troisième à la cinquième série) seront en cours. Chaque PRN bénéficie d’une contribution fédérale significative pour une durée maximale de douze ans.

Conformément à la procédure établie, le Fonds national suisse, avec le concours d’experts étrangers, évalue régulièrement les progrès de chaque PRN. Leurs observations sont globalement positives : les pôles de recherche nationaux permettent de nouvelles découvertes ainsi qu’un renouvellement durable des structures de recherche dans les hautes écoles. Ils améliorent également la coordination et la répartition des tâches entre les différentes institutions de recherche nationales, promeuvent la relève et l’égalité des chances, et favorisent le transfert de connaissances et de technologies.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication SG-DEFR
info@gs-wbf.admin.ch,
+41 58 462 20 07



Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/communiques-de-presse.msg-id-77574.html