La secrétaire d’État Martina Hirayama à la réunion informelle des ministres européens sur la compétitivité dans le domaine de la recherche et de l’innovation

Berne, 06.02.2020 - La secrétaire d’État Martina Hirayama, directrice du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI, a participé à la réunion informelle des ministres de la recherche et de l’innovation des États membres de l’UE qui a eu lieu les 3 et 4 février 2020 à Zagreb (Croatie). Cette réunion qui se tient deux fois par an a notamment porté sur la « circulation des cerveaux ». La mobilité transnationale des chercheurs contribue dans une large mesure à consolider l’espace européen de la recherche. En participant à cette réunion et en présentant ses instruments de financement tournés vers l’international, la Suisse a montré sa volonté de continuer à être partie prenante de l’échange de chercheurs et de connaissances en Europe.

Les participants à la réunion informelle des ministres européens ont discuté de la « circulation des cerveaux » (échange de connaissances et de talents) en abordant plus spécialement les possibilités de mobilité et de participation des chercheurs. L’un des aspects qui a été mis en avant est la palette des instruments de financement qui existent à l’échelle des différents pays et à l’échelle européenne. Les ministres se sont également entretenus des possibilités qui s’offrent aux chercheurs des pays européens et non européens sur le marché du travail et dans les établissements de recherche.

La Croatie, qui préside actuellement le Conseil de l’Union européenne, entend encourager une mobilité équilibrée des chercheurs au sein de l’Europe et vers l’Europe. Elle souhaite en effet agir contre les flux unilatéraux de chercheurs et renforcer ainsi l’espace européen de la recherche dans son ensemble. La Suisse soutient l’importance accordée à la mobilité des chercheurs et le dialogue dans ce domaine. Lors de la réunion de Zagreb, elle a fait part de son expérience avec les instruments de financement qu’elle a mis en place. Par exemple, l’initiative PROMYS (Promotion of Young Scientists in Eastern Europe) encadrée par le Fonds national suisse ou le programme The Tenure Track Pilot Programme financé par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s’adressent aux chercheurs confirmés originaires de neuf États d’Europe orientale ayant étudié au moins deux ans en Suisse et désireux de poursuivre leur carrière dans leur pays.

Depuis 2017, la Suisse est pleinement associée au 8e programme-cadre européen de recherche PCR (Horizon 2020, 2014–2020). Le 9e PCR (Horizon Europe, 2021–2027) est en cours d’élaboration. Actuellement, les institutions compétentes au niveau européen discutent le budget, les bases légales et l’aménagement du programme. Les relations entre la Suisse et l’UE se caractérisent par une longue et fructueuse collaboration dans le domaine de la recherche et de l’innovation. La participation de la Suisse aux programmes-cadres de recherche de l’UE fait partie des Accords bilatéraux I de 2002 entre la Suisse et l’UE. La Suisse table dès lors sur une participation à Horizon Europe et agit dans ce sens.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI
Unité Communication
T +41 58 462 45 60, medien@sbfi.admin.ch


Auteur

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/communiques-de-presse.msg-id-78030.html