Jalon important pour la coopération scientifique entre la Suisse et l’Afrique du Sud

Berne, 27.08.2020 - Le conseiller fédéral Guy Parmelin et le ministre des sciences sud-africain Blade Nzimande, réunis en vidéoconférence le 27 août 2020, se sont félicités de la récente signature d’un accord « Lead agency » entre le Fonds national suisse (FNS) et la National Research Foundation (NRF) sud-africaine, qui constitue un jalon décisif pour les relations scientifiques entre leurs deux pays. Cet accord, le premier que le FNS conclut avec un pays en dehors de l’Europe, facilitera grandement la collaboration entre les chercheurs de Suisse et d’Afrique du Sud.

Lors de leur entretien par vidéoconférence, le conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), et Blade Nzimande, ministre sud-africain de l’enseignement supérieur, des sciences et de la technologie, se sont réjouis de la signature d’un accord « Lead agency », dans lequel ils voient un nouveau pilier majeur des relations bilatérales déjà excellentes qu’entretiennent leurs deux pays.

Grâce à la coopération directe entre les agences de financement de la recherche, les scientifiques de Suisse et d’Afrique du Sud pourront à l’avenir soumettre leurs demandes de projets communs à une seule des deux agences, à tout moment et quelle que soit la discipline concernée. Molapo Qhobela, directeur de la NRF sud-africaine, et Matthias Egger, président du Conseil national de la recherche du FNS, ont tous deux participé à la vidéoconférence. À cette occasion, M. Egger a souligné l’importance d’un tel accord : il s’agit du premier que le FNS scelle avec un pays extraeuropéen, et l’Afrique du Sud n’avait encore jamais conclu aucun arrangement de ce type. Ainsi s’ouvre une nouvelle phase importante dans le domaine de la coopération scientifique bilatérale.

Depuis 2007, la Suisse et l’Afrique du Sud sont liées par un accord bilatéral de coopération scientifique et technologique, qui sert de base à un programme bilatéral de recherche. Celui-ci a été lancé en 2008 et est coordonné, sur mandat du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation, par l’Institut tropical et de santé publique suisse, qui exerce en collaboration avec l’Université de Bâle la fonction de Leading House pour l’Afrique subsaharienne. La collaboration directe entre les deux agences de financement de la recherche était l’un des grands objectifs de ce programme. Le FNS et la NRF sud-africaine ont déjà lancé plusieurs appels à projets spécifiques et financé un total de 37 projets de recherche. Le programme a également permis de mettre au point divers instruments destinés aux chercheurs suisses intéressés par des actions de coopération avec des partenaires provenant de ces régions d’Afrique.

Par ailleurs, depuis 1962, une centaine de chercheurs et d’artistes sud-africains ont pu effectuer une partie de leur parcours dans une haute école suisse grâce à une bourse d’excellence de la Confédération. Entre 2004 et 2014, le nombre de publications co-rédigées par des chercheurs des deux pays a quadruplé.


Adresse pour l'envoi de questions

Mauro Moruzzi, Ambassadeur
Chef de la division Relations internationales
Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation DEFR
Tél. +41 79 659 99 10,
mauro.moruzzi@sbfi.admin.ch



Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/communiques-de-presse.msg-id-80209.html