Continuité et changement (II): interaction entre personnalité et activité professionnelle jusqu’à l’âge de 52 ans

Interkantonale Hochschule für Heilpädagogik (HfH) & Universität Basel

Direction du projet: Prof. Dr. Kurt Häfeli (direction),
Dr. Claudia Schellenberg (co-direction); Prof. Dr. Alexander Grob (co-direction)

Durée: 01.05.2014 - 30.04.2017

L’étude zurichoise Von der Schulzeit bis zum mittleren Erwachsenenalter (De la scolarité à l’âge adulte moyen, abrégée en allemand ZLSE) porte sur un échantillon représentatif de la Suisse alémanique (année de naissance 1963) et englobe onze enquêtes réalisées auprès de personnes âgées de 15 à 52 ans. Pour la onzième enquête (807 personnes interrogées, taux de réponses 71%), l’accent a été mis sur l’interaction entre la personnalité et l’activité professionnelle, les parcours de certains groupes de personnes et la santé.

Les analyses de séquences menées dans le cadre de cette étude ont permis de définir différents modèles de carrière. Il en ressort le constat suivant: la notion de continuité est plus forte chez les femmes alors que les changements professionnels sont davantage le fait des hommes (p. ex. dans une optique de spécialisation ou d’avancement professionnel). La perméabilité du système suisse de formation transparaît en outre dans nos données, car nombre de personnes interrogées indiquent suivre des formations continues. Cela dit, il existe aussi des groupes de personnes qui connaissent des trajectoires plus difficiles (p. ex. en raison de problèmes de comportement à l’école ou de faibles résultats scolaires). On note par ailleurs une corrélation entre certains modèles de carrière (p. ex. les professions artisanales et techniques) et des problèmes de santé spécifiques.

Cette étude se distingue par la répétition de la mesure des aspects de la personnalité à l’âge de 52 ans (comme p. ex. l’extraversion ou la conscienciosité des Big Five). Selon les résultats, certaines caractéristiques liées à la personnalité évoluent (parfois sous l’influence du contexte professionnel). D’autres, en revanche, restent stables. La personnalité que l’on a étant jeune peut alors laisser présager le parcours professionnel que l’on aura une fois adulte. Par conséquent, l’adéquation entre la personnalité et l’activité professionnelle (selon J. Holland) influence fortement les choix professionnels tout au long de la carrière.

La présente étude fait enfin apparaître un ensemble de ressources et de facteurs de risque pour la vie future. Parallèlement aux caractéristiques structurelles et personnelles habituelles, elle met en évidence des aspects pertinents jusqu’ici peu pris en compte tels que les interruptions dans le parcours professionnel, l’investissement dans la formation et les formations continues, l’implication dans le travail, les compétences socio-émotionnelles ou le soutien social.

17.07.2018

Projet présenté sur le site internet de HfH (en allemand)

Continuité et changement: déterminants de l'évolution professionelle et personnelle de l'adolescence à l'âge adulte moyen

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/bildung/berufsbildungssteuerung-und--politik/berufsbildungsforschung/einzelprojekte/themenbereich-nahtstellen-i-und-ii/kontinuitaet-und-wandel--ii---zusammenspiel-von-persoenlichkeit-.html