Informations générales concernant les examens fédéraux

120

Les professionnels titulaires d’un certificat fédéral de capacité (CFC) ou d’une qualification équivalente peuvent passer des examens professionnels et des examens professionnels supérieurs, afin d’obtenir un diplôme du degré tertiaire reconnu sur le plan fédéral. Chaque année, quelque 17'500 personnes sont reçues à un examen fédéral. (Office fédéral de la statistique, 2016)

Profil des examens fédéraux

Les examens professionnels visent un approfondissement des connaissances dans une profession donnée et une première spécialisation après la formation professionnelle initiale. Les candidats doivent déjà avoir plusieurs années d’expérience dans le champ professionnel en question. Les personnes qui réussissent ces examens se voient délivrer un brevet fédéral (p. ex. le brevet fédéral constitue en général une condition d’admission à l’examen professionnel supérieur).

Les examens professionnels supérieurs ont un double objectif: permettre aux professionnels d’acquérir la qualification d’expert dans leur domaine d’activité et les préparer à diriger une entreprise.
Ces examens s’adressent aussi aux diplômés des universités et des hautes écoles spécialisées qui souhaitent approfondir et élargir leurs qualifications professionnelles. Les candidats qui réussissent un examen professionnel supérieur reçoivent un diplôme fédéral (p. ex. «informaticien/informaticienne avec diplôme fédéral»).
Si un examen professionnel et un examen professionnel supérieur sont tous deux proposés dans un domaine professionnel, ce dernier correspond à un niveau de qualification plus élevé.

En leur qualité d’organes responsables des examens, les associations professionnelles et les associations de branches veillent à ce que les diplômes délivrés dans le cadre des examens fédéraux aient un rapport direct avec la pratique professionnelle et avec le marché du travail. Le règlement d’examen précise les conditions d’admission à l’examen correspondant, le profil de la profession, les compétences à acquérir, la procédure de qualification et le titre légalement protégé qui est attribué une fois l’examen réussi. Les organes responsables soumettent les règlements d’examens à l’approbation du SEFRI.
Il existe actuellement environ 220 examens professionnels et 170 examens professionnels supérieurs (SEFRI, 2016). La liste des professions regroupe les différents examens fédéraux avec leur règlement respectif.

Tâches du SEFRI

Le SEFRI

  • approuve les règlements d’examens. Les brevets (examens professionnels) et les diplômes (examens professionnels supérieurs) sont reconnus au niveau fédéral et les titres sont protégés dans les langues nationales;
  • conseille les associations de branches et les organes responsables des examens lors de la conception et de la révision des règlements d’examens;
  • met à la disposition des personnes concernées des guides et des documents d’aide à l’élaboration des profils de qualification;
  • s’assure que les examens se déroulent conformément au règlement d’examen. Le SEFRI est la première instance de recours en cas de litige portant sur les résultats d’un examen ou sur une décision de non admission à l’examen. Le Tribunal administratif fédéral constitue la deuxième et dernière instance de recours.

Cours préparatoires

Les candidats aux examens professionnels et professionnels supérieurs peuvent suivre des cours en amont parallèlement à une activité professionnelle (en cours d’emploi). Ces cours sont facultatifs. Ils permettent aux participants de se préparer aux examens en fonction de leurs propres besoins et de leur situation personnelle.
Les cours préparatoires sont organisés par des institutions de formation cantonales, des centres de formation, des associations professionnelles et des prestataires de formation privés. Ils ne sont pas réglementés par l’Etat et ne sont soumis à aucun contrôle étatique.

La structure des cours préparatoires varie d’une profession à l’autre. La plupart durent entre deux et trois semestres. Ils ont lieu dans la journée, le soir ou le week-end. Parallèlement à l’enseignement scolaire, les participants développent les compétences requises par le biais de l’étude individuelle, de travaux à rédiger ou de la formation au sein de l’entreprise. Les années d’expérience professionnelle jouent le rôle déterminant dans l’acquisition de compétences opérationnelles.

Financement des cours préparatoires aux examens fédéraux

Projet stratégique Formation professionnelle supérieure

Ce projet stratégique traite les questions portant sur liées au financement ainsi qu’au meilleur positionnement de la formation professionnelle supérieure dans le système éducatif, sur le marché du travail et dans la société et à intensifier la recherche de solutions.

Informations complémentaires

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/bildung/la-formation-professionnelle-superieure/informations-generales-concernant-les-examens-federaux.html