Encouragement de projets dans le cadre du Covid-19

tf-bb2_d
La bourse aux places d’apprentissage de Bâle-Ville permet aux jeunes en recherche d’une place d’apprentissage et aux entreprises formatrices d’entrer en contact de manière virtuelle.
Photo : Adobe Stock

Grâce au programme de promotion «Places d’apprentissage Covid-19», la Confédération peut, dans le cadre de crédits existants, soutenir prioritairement des projets en rapport direct avec la situation actuelle causée par le coronavirus dans la formation professionnelle. À la mi-juillet, 27 demandes provenant de toutes les régions du pays avaient été adressées au Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Jusqu’à présent, celui-ci a approuvé 11 demandes, qu’il soutient pour un montant total de plus de 2 millions de francs. Trois projets illustrent les mesures prises dans les cantons de Soleure, de Bâle-Ville et du Tessin.

Coaching pour le choix d’une profession et la recherche d’une place d’apprentissage
Dans le canton de Soleure, l’Union des arts et métiers offre un soutien ciblé dans les processus de choix d’une profession et de recherche d’une place d’apprentissage aux élèves qui ont terminé leur scolarité obligatoire. Cette offre est déjà disponible et évoluera en fonction de la crise du coronavirus. L’objectif est d’aider les élèves qui n’ont pas encore trouvé de solution de transition à choisir une profession. Ce coaching vise à leur donner une idée réaliste du monde du travail et de ses exigences. En effet, les jeunes se font souvent une fausse image du métier de leurs rêves: soit ils n’ont pas les capacités nécessaires pour y accéder, soit ils interrompent rapidement leur apprentissage. Les coachs analysent avec eux leurs compétences et leurs centres d’intérêt et définissent une stratégie individuelle. Ensuite, ils mettent rapidement les élèves en contact avec le monde du travail, proposent des stages d’observation et transmettent des dossiers de candidature avec évaluation aux entreprises de formation. Ce projet a débuté en juin 2020 et est soutenu financièrement par le SEFRI.

Bourse aux places d’apprentissage en ligne
L’Union des arts et métiers de Bâle-Ville a créé, en collaboration avec les écoles secondaires cantonales et la formation professionnelle, une plateforme numérique dédiée à la recherche de places d’apprentissage. L’objectif de cette mesure à court terme est de pourvoir les places d’apprentissage encore vacantes pour l’été 2020. La plateforme permet aux entreprises formatrices et aux jeunes qui cherchent une place de faire connaissance facilement. Trois dates ont été fixées pour que les jeunes puissent s’inscrire à des rencontres virtuelles de 15 minutes avec plusieurs entreprises. Si l’intérêt est réciproque, le jeune et l’entreprise conviennent ensemble de la suite de la procédure. La bourse aux places d’apprentissage numérique est en ligne depuis juin et sera fermée fin août. Elle est soutenue financièrement par le SEFRI.

Encouragement de la formation professionnelle duale
Avec son projet «Più Duale» (2019–2023), le canton du Tessin a pris une série de mesures pour encourager la formation professionnelle duale. Le projet «Più Duale PLUS» vise à renforcer certaines de ces mesures en raison de la situation actuelle en lien avec le Covid-19. L’objectif est d’augmenter le nombre de places d’apprentissage et de diversifier l’offre. Pour atteindre cet objectif, des réseaux d’entreprises formatrices sont mis en place et de nouveaux modèles de formation sont élaborés en collaboration avec les organisations du monde du travail (p. ex. années initiales d’apprentissage). Le projet vise également à étendre l’offre de places d’apprentissage dans l’administration publique et à accroître la mobilité après l’apprentissage. Il prévoit en outre de développer l’offre de coaching et de mentoring pour les jeunes et de sensibiliser les entreprises afin, notamment, de diminuer le nombre de résiliations de contrats d’apprentissage. Les mesures à mettre en œuvre en raison du Covid-19 seront soutenues par le SEFRI jusqu’à fin 2021.

Le projet du canton du Tessin n’est pas le seul de ce type. Plusieurs cantons sont en contact avec le SEFRI en vue d’obtenir un soutien financier pour des paquets de mesures cantonales visant à atténuer les conséquences du Covid-19. D’autres cantons ont déposé des demandes de subvention auprès du SEFRI pour des projets isolés.

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/dienstleistungen/publikationen/publikationen-bestellen/s-n-2020-4/s-n-2020-4c.html