Parc suisse d’innovation

ch_innovationspark

Le Parc suisse d’innovation permet à la Suisse de conserver sa place à la pointe de l’innovation et de préserver sa compétitivité. Il existe depuis 2016 et comprend deux entités en charge des sites situées à proximité des écoles polytechniques fédérales de Lausanne et de Zurich ainsi que quatre autres implantées en Argovie, dans le Nord-Ouest de la Suisse, à Bienne et en Suisse orientale. Plusieurs sites régionaux sont rattachés à ces entités. Le rôle de la Confédération dans le parc d’innovation demeure subsidiaire.

Le Parc suisse d’innovation est une initiative d’importance nationale reposant sur un partenariat public-privé entre le monde politique (Confédération et cantons), les milieux scientifiques et l’économie privée. Il aide notre pays à développer les investissements privés dans la recherche et le développement en Suisse et vient compléter les instruments d’encouragement existants. Rendre la Suisse plus attrayante au niveau international pour des entités de recherche et développement en mettant à leur disposition des surfaces entièrement viabilisées (terrains à bâtir ou surfaces de planchers) à proximité de hautes écoles et d’entreprises pour qu’elles puissent s’y installer et étendre leurs activités : voilà l’approche nouvelle.

Un réseau en constante évolution

Le Conseil fédéral avait approuvé en 2014 la configuration initiale proposée par la Conférence des chefs des départements cantonaux de l’économie publique (CDEP). Cette configuration comprenait des entités en charge des sites situées à proximité des deux écoles polytechniques fédérales de Lausanne et Zurich, dans le canton d’Argovie et dans le Nord-Ouest de la Suisse, l’objectif étant de former un réseau. À la suite d’une procédure de sélection complémentaire, le Conseil fédéral a décidé en mai 2015 d’ajouter l’entité « Switzerland Innovation Park Biel/Bienne » à la configuration de départ. En avril 2021, le Conseil fédéral a approuvé l’admission de « Innovation Park East » dans le Parc suisse d’innovation en tant que sixième entité en charge des sites. Cette même année a également vu l’admission des sites de la Suisse centrale et du Tessin dans le Parc suisse d’innovation et leur rattachement à l’entité « Switzerland Innovation Park Zurich ».

Les mesures de la Confédération

Les instruments existants de l’encouragement de la recherche et de l’innovation par la Confédération permettent aussi en soi de soutenir des activités sur les sites du Parc suisse d’innovation. La Confédération prévoit en outre deux autres mesures pour apporter un soutien supplémentaire à la réalisation du parc d’innovation:

  • Cautionnements de la Confédération: un crédit-cadre de 350 millions de francs, limité dans le temps, permet le cautionnement de prêts octroyés aux entités en charge des sites du parc d’innovation. Ces entités peuvent ainsi lever des fonds à des conditions préférentielles pour financer des infrastructures de recherche sur les différents sites. Les cautionnements de la Confédération sont limités dans le temps et affectés à ce but.
  • Cession de biens-fonds : le soutien au parc d’innovation peut passer par la cession de biens-fonds appartenant à la Confédération. Cette cession se fait en droit de superficie.

Une fondation comme organisation faîtière

Aucun rôle opérationnel pour le parc d’innovation n’a été confié à la Confédération. Cette responsabilité est assumée par la fondation «Switzerland Innovation». Interlocutrice de la Confédération pour toutes les questions liées au Parc suisse d’innovation, la fondation œuvre au développement du parc en assumant les missions suivantes : mettre en réseau et coordonner les différentes entités en charge des sites, asseoir la place du parc face à la concurrence mondiale et contribuer avec d’autres acteurs (p. ex. Switzerland Global Enterprise et Innosuisse) à la promotion économique et à l’encouragement de l’innovation en Suisse.

Les entités en charge des sites sont financées par les cantons d’implantation et par des investisseurs privés sur le modèle du partenariat public-privé. Les charges d’exploitation et d’entretien des sites de même que celles liées à la mise à disposition de surfaces à l’intention des entreprises qui souhaitent s’installer sont assumées par les cantons et par des sources privées. Les sites sont censés acquérir une autonomie financière à moyen terme en louant des surfaces et en fournissant diverses prestations.

Informations complémentaires

Contact

SEFRI, Daniel Egloff
Chef de l’unité
Innovation
T +41 58 462 84 15

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/recherche-et-innovation/la-recherche-et-linnovation-en-suisse/parc-suisse-d_innovation.html