La recherche et l’innovation suisses en comparaison internationale

Actualisation 2018 des indicateurs du rapport «Recherche et innovation en Suisse»

Le rapport «Recherche et innovation en Suisse» a été publié par le SEFRI pour la première fois en 2016. Une nouvelle édition complète du rapport sera publiée en 2020. Dans l’intervalle, afin de disposer de chiffres aussi actuels que possibles, la partie du rapport portant sur les indicateurs (Partie B – La recherche et l’innovation suisses en comparaison internationale) a été mise à jour en 2018.

A cet effet, la Suisse est comparée avec une sélection de pays et de régions particulièrement orientés vers la recherche et l’innovation. Les indicateurs retenus permettent d’évaluer la position internationale de la Suisse en la matière. De plus, cette actualisation contient un chapitre supplémentaire dédié aux technologies de l’information et de la communication.

Si l’on compare la Suisse avec ses principaux concurrents et partenaires économiques, on constate qu’elle figure souvent parmi les pays les mieux classés en matière de recherche et d’innovation. Il convient donc de prêter une attention particulière aux domaines dans lesquels la performance de la Suisse présente un potentiel d’amélioration. Parmi ceux-ci figurent par exemple le transfert de savoir et de technologie entre petites entreprises et hautes écoles, ainsi que les activités d’innovation des petites entreprises. L’excellente position de la Suisse se confirme également dans la comparaison avec les «régions d’innovation», même si les résultats sont moins clairs que dans la comparaison avec les pays.

Comparaison internationale (chapitres 1 à 12)

Les pays avec lesquels la Suisse est comparée sont l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, la Corée, les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Chine (pour autant que les données soient disponibles).

Comparaison avec des régions d’innovation (chapitre 13)

Au-delà de la comparaison avec d’autres États, la comparaison avec de telles régions d’innovation permet de mieux comprendre le positionnement international de la Suisse, car elle place la barre plus haut. En outre, elle correspond mieux aux structures propres de la Suisse – économie de petite taille, ouverte et fortement spécialisée – qu’une comparaison avec des pays aux vastes étendues.

Le chapitre 13 poursuit et approfondit l’analyse du rapport «Recherche et innovation en Suisse 2016» en intégrant un plus grand nombre de régions extra-européennes. Six régions nord-américaines (baie de San Francisco, régions métropolitaines de New York, de Boston et de Seattle, provinces d’Ontario et de Québec), neuf régions d’Asie de l’Est (régions métropolitaines de Tokyo, d’Osaka, de Séoul, de Deajeon et de Busan-Daegu, province de Jiangsu, province de Zhejiang, région métropolitaine de Shanghai, province de Guangdong) ainsi que les cinq régions européennes qui figurent dans le rapport 2016 (Bade-Wurtemberg, Bavière, Lombardie-Piémont, régions métropolitaines de Paris et de Londres) sont prises en considération.

Contact

SEFRI, Léo Benmenni

Conseiller scientifique
T +41 58 480 88 75

Imprimer contact

f-i-bp
https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/recherche-et-innovation/la-recherche-et-linnovation-en-suisse/rapport-r-et-i/comparaison-internationale.html