Éditorial

Chère lectrice, cher lecteur,

La Suisse a-t-elle le profil d’un futur pôle du savoir numérique? En tous les cas, elle réunit les conditions principales pour le devenir.

Nous disposons tout d’abord d’un système de formation compétitif, dont l’un des atouts majeurs réside dans sa capacité à s’adapter aux nouveaux besoins et aux nouvelles donnes. La Suisse se distingue ensuite par le volume de dépenses qu’elle consacre, par habitant, à la recherche et développement: elle occupe le troisième rang mondial selon la comparaison entre pays de l’OCDE. Le troisième point fort de la Suisse est le nombre d’entreprises innovantes qu’elle abrite. Il s’agit non seulement de grandes sociétés et de grands groupes internationaux, mais aussi de PME tout aussi créatives les unes que les autres. Les entreprises déjà bien établies ne sont pas les seules à profiter des bonnes conditions qu’elles trouvent en Suisse. Les start-up bénéficient elles aussi d’un terreau favorable et de dispositifs d’encouragement.

À son tour, la Confédération a lancé des mesures visant à renforcer la formation, la recherche et l’innovation dans la perspective du tournant numérique. Le plan d’action «Numérisation pour le domaine FRI durant les années 2019 et 2020» se décline en un ensemble de mesures coordonné. La formation, y compris la formation continue, y occupe une place de premier plan. Le but n’est pas de permettre uniquement aux personnes en formation de développer des compétences numériques, mais d’amener également les enseignants à acquérir un savoir-faire dans ce domaine. La responsabilité en revient aux cantons. L’une de leurs premières mesures a été l’introduction d’un enseignement de l’informatique obligatoire au gymnase.
Un grand nombre de projets de réforme des professions accorde une place toujours plus grande à la numérisation. Une des priorités est de mettre l’accent sur la formation continue et sur l’encouragement des compétences de base sur le lieu de travail afin de préparer le plus grand nombre possible de personnes au tournant numérique. Et là aussi, les entreprises ont un rôle à jouer: il est en effet indispensable d’informer, de sensibiliser et de former les collaborateurs en conséquence.

Les EPF, les universités cantonales et les hautes écoles spécialisées ont fait, elles aussi, de la numérisation un de leurs chevaux de bataille, dans le cadre de l’autonomie dont elles sont dotées. Un exemple en est le programme national de recherche (PNR) «Transformation numérique», qui a été lancé en 2018. Les pôles de recherche nationaux (PRN) s’inscrivent aussi dans cette dynamique, à l’instar des PRN «Robotique» et «Fabrication numérique». Il est prévu d’ajouter d’autres PRN cet automne, axés cette fois-ci sur la recherche fondamentale et les possibilités qu’elle offre en termes d’applications dans le monde du numérique. Dans le domaine de l’encouragement de l’innovation, Innosuisse a mis en œuvre le programme d’impulsion «Technologies de fabrication». De plus, un réseau national de centres de transfert technologique pour les technologies de fabrication est actuellement mis en place sur mandat du DEFR.
Enfin, lors du Sommet FRI organisé en vue de la préparation du message FRI 2021 - 2024, tous les acteurs se sont accordés à dire que la transformation numérique constituera un axe prioritaire pour tous les domaines.

Un constat s’impose donc: il y a beaucoup d’initiatives qui sont en cours dans notre pays afin d’exploiter les perspectives que nous ouvre la numérisation tout en répondant aux défis qu’elle nous pose. Mettre des moyens financiers à disposition ne suffit toutefois pas. Il faut aussi, et surtout, fédérer les forces, tirer profit des synergies et nouer des partenariats fructueux. Le tournant numérique revêt en effet une dimension interdisciplinaire et internationale. Engageons-nous ensemble dans la voie qui fera de la Suisse un pôle du savoir numérique.

Martina Hirayama
Secrétaire d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation

sbfi-news-hir
https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2019-2/s-n-2019-2a.html