Bilan positif

L’attestation fédérale de formation professionnelle a trouvé sa place dans le système éducatif suisse

eba-kl

Depuis l’introduction, en 2004, de la formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), 56 formations de ce type ont été créées. C’est ce qui ressort du rapport «Introduction de l’attestation fédérale de formation professionnelle – un bilan», approuvé par le Conseil fédéral en mars 2019. Selon plusieurs évaluations menées depuis l’instauration de cette voie de formation, tant les apprentis AFP que les responsables de la formation (entreprises formatrices, écoles professionnelles et cours interentreprises) sont satisfaits des offres AFP.

Le rapport sur l’AFP a été élaboré en exécution d’un postulat de l’ancien conseiller national Jean Christophe Schwaab (canton de Vaud). Il repose notamment sur trois évaluations commandées par le SEFRI.

Différents aspects analysés
La première évaluation, qui a été réalisée environ cinq ans après l’introduction de l’AFP, était centrée sur le passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle initiale avec AFP et sur la formation dans les trois lieux de formation (entreprise, école professionnelle et cours interentreprises). La deuxième évaluation, menée en 2016, a porté sur l’employabilité des titulaires d’une AFP et sur leurs perspectives de formation continue. La troisième évaluation, effectuée en 2018, a offert un aperçu détaillé de l’encadrement individuel spécialisé dans les formations professionnelles initiales de deux ans avec AFP. Il s’agit en l’occurrence d’une offre de soutien spécifique pour les apprentis AFP.

Une offre de formation qui a trouvé sa place
Ces trois évaluations ont conclu au succès de la formation professionnelle initiale de deux ans avec AFP, que ce soit sur le plan de l’intégration sur le marché du travail, de la perméabilité vers des formations de niveau supérieur ou du degré de satisfaction des différents acteurs concernés.

Classement des dix formations AFP les plus souvent choisies en 2017

eba-viel

Principaux résultats:

  • Les formations professionnelles initiales avec AFP ont trouvé leur place dans le système éducatif suisse. L’évolution du nombre d’attestations délivrées entre 2005 et 2017 montre que la formation AFP a petit à petit remplacé la formation élémentaire (voir graphique). Durant la même période, le nombre de personnes ayant achevé une formation sanctionnée par un certificat fédéral de capacité CFC (formation professionnelle initiale de trois et quatre ans) est resté constant.
  • Depuis l’introduction en 2004 de la formation AFP dans la loi, 56 formations de ce type ont été créées. Tant les apprentis AFP que les responsables de formation sont satisfaits de ces offres.
  • Les titulaires d’une AFP réussissent dans la plupart des cas leur entrée sur le marché du travail. Depuis l’introduction des AFP, l’employabilité et les taux de succès de la formation de ses titulaires ont progressé et se sont stabilisés. Une large majorité des titulaires d’une AFP trouvent un emploi dans les douze mois qui suivent l’obtention de leur diplôme.
  • Les indicateurs relatifs à la perméabilité montrent que l’AFP permet d’accéder à d’autres titres dans la formation professionnelle, comme une formation professionnelle initiale de trois ou quatre ans sanctionnée par un certificat fédéral de capacité.
  • Les mesures de soutien mises en œuvre dans les cantons pour l’AFP se sont bien établies et sont utilisées.
  • L’encadrement individuel spécialisé s’avère être une mesure appropriée pour relever le taux de succès des personnes en formation et éviter des ruptures d’apprentissage.

Formations en adéquation avec le marché du travail
En créant les formations AFP, le législateur a mis en place une offre qui permet de former des personnes pour le premier marché du travail et qui leur ouvre la voie vers d’autres diplômes du degré secondaire II et des formations continues. La création de l’AFP soutient en outre l’objectif politique commun de la Confédération, des cantons et des organisations du monde du travail de faire en sorte que 95% des jeunes de 25 ans possèdent un titre du degré secondaire II. Enfin, les formations AFP contribuent à une meilleure exploitation du potentiel offert par le personnel qualifié.

Le Conseil fédéral constate au vu des résultats des évaluations que l’introduction des formations professionnelles initiales avec AFP a eu un effet positif sur le paysage de la formation en Suisse. Il considère qu’aucune action supplémentaire n’est requise pour le moment. Il encourage les partenaires de la formation professionnelle à appliquer, dans le cadre de leurs attributions, les mesures appropriées conformément aux recommandations émises dans les évaluations afin d’exploiter pleinement le potentiel de cette offre de formation.

Évolution des certifications obtenues dans le cadre de la formation professionnelle initiale (degré secondaire II) 2005–2017

eba-entwicklung
https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2019-2/s-n-2019-2e.html