Apprentissage tout au long de la vie

Les personnes sans formation postobligatoire au centre de la politique de formation continue

lll-kasse
L’apprentissage tout au long de la vie garantit le maintien dans la vie active et augmente les débouchés sur le marché du travail. Photo: Iris Krebs

En Suisse, l’apprentissage tout au long de la vie occupe une place de premier plan. La participation à la formation et à la formation continue y est nettement plus élevée que dans les pays de l’Union européenne. Si les personnes bien formées sont très actives dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie, les personnes sans diplôme postobligatoire sont toutefois comparativement à la traîne en la matière. Le SEFRI a donc élaboré plusieurs mesures pour y remédier.

Les connaissances et les compétences sont en permanence en mutation: des connaissances actuelles peuvent se perdre ou voir leur importance diminuée tandis que de nouvelles compétences seront de plus en recherchées. Les évolutions telles que la numérisation accélèrent ce processus. Combler les déficits de formation impose donc de continuer à se former tout au long de la vie.

Une population de mieux en mieux formée

Si l’on considère le niveau de formation dans la population résidante permanente, la Suisse fait bonne figure. Selon l’Office fédéral de la statistique, la formation professionnelle initiale est en Suisse le niveau de formation le plus fréquent, avec une part de près de 40% dans la population résidante permanente de 25 à 64 ans. Une comparaison entre les différentes tranches d’âge montre toutefois une expansion de la formation au cours des dernières décennies: d’une part, la proportion de personnes ayant un diplôme du degré tertiaire est plus élevée chez les plus jeunes que dans les groupes de personnes plus âgées. D’autre part, les plus jeunes sont proportionnellement beaucoup moins nombreux que leurs aînés à sortir du système de formation sans diplôme postobligatoire.

lll-bildungsstand

Taux de participation les plus élevés d’Europe

La participation à la formation et à la formation continue est nettement plus élevée en Suisse que dans les pays de l’Union européenne. Seuls quelques pays comme la Finlande, la Suède, l’Islande ou le Danemark présentent des taux de participation proches de ceux de la Suisse, sans toutefois les égaler.

lll-teilnahme

Faible participation à la formation continue parmi les personnes peu qualifiées

Les personnes qui ont un niveau d’instruction élevé affichent un taux de participation à la formation continue supérieur à la moyenne. Il en va différemment du groupe des personnes sans diplôme du degré secondaire II, dont à peu près une sur trois seulement prend part à la formation continue. Pourtant, la formation continue est vitale pour ces personnes, que ce soit pour obtenir une certification professionnelle ou pour continuer à se former autrement. Elle leur permettrait d’accroître leurs chances sur le marché du travail et contribuerait à leur meilleure intégration dans la société. En effet, ces personnes sont surreprésentées dans les statistiques du chômage. Le SEFRI entend donc agir pour accroître la participation de ce groupe de la population à la formation continue.

lll-bildungsniveau

L’apprentissage tout au long de la vie: mesures du SEFRI

Avec ses partenaires, le SEFRI promeut des offres attrayantes en matière de formation professionnelle et veille à garantir dans le domaine des hautes écoles des conditions-cadres optimales pour l’enseignement et la formation continue. Ces dernières années, le SEFRI a en outre élargi ses instruments d’encouragement.

Orientation de la formation professionnelle vers l’apprentissage tout au long de la vie

Dans le cadre de l’initiative «Formation professionnelle 2030», la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail ont lancé différents projets pour orienter la formation professionnelle vers l’apprentissage tout au long de la vie. Les offres de formation professionnelle initiale adaptées aux adultes, la prise en compte des acquis et la mobilisation des entreprises en sont quelques exemples parmi d’autres.

Financement axé sur la personne dans la formation professionnelle supérieure

Depuis le 1er janvier 2018, le SEFRI peut soutenir les personnes ayant suivi des cours préparatoires à un examen professionnel fédéral ou un examen professionnel fédéral supérieur en leur allouant des contributions financières. En introduisant le financement axé sur la personne, la Confédération a créé un régime harmonisé au niveau tertiaire et un soutien financier uniforme dans toute la Suisse. L’objectif de ce nouveau régime est de réduire la charge financière des candidats en leur octroyant directement des subventions et de participer ainsi à la réalisation de l’égalité des chances.   

Encouragement par le biais de la loi sur la formation continue

  • Aides financières accordées à des organisations actives dans le domaine de la formation continue pour des prestations d’ordre général au profit de la formation continue: sept conventions de prestations ont été conclues pour la période de financement 2017–2020 (portant par ex. sur l’information et la sensibilisation relatives à l’acquisition de compétences de base, l’échange de savoir en matière de formation continue et le développement de la qualité dans l’ensemble du domaine de la formation continue).
  • Contributions versées aux cantons dans le domaine des compétences de base des adultes: vingt cantons ont signé une convention de prestations avec la Confédération pour la période de financement 2017–2020.

Compétences de base sur le lieu de travail

«Simplement mieux ! … au travail»: C’est avec ce slogan que le SEFRI encourage les entreprises à mettre sur pied des formations continues permettant l’acquisition des compétences de base attendues sur le lieu de travail.

Orientation professionnelle, universitaire et de carrière

En mai 2019, lors de la conférence nationale sur les travailleurs âgés consacrée à la réinsertion et à la couverture sociale, les représentants de la Confédération, des cantons et des partenaires sociaux ont décidé qu’il convenait de permettre aux adultes dès 40 ans de réaliser gratuitement une analyse de leur situation et de leur potentiel et de bénéficier de services d’orientation de carrière. La mise en œuvre de cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’initiative «Formation professionnelle 2030». Un projet de ce type a été lancé en septembre 2019.

Journée suisse du digital – encourager l’apprentissage tout au long de la vie

Chapeautée par digitalswitzerland, la 3e Journée du digital du 3 septembre 2019 était consacrée à l’apprentissage tout au long de la vie. Cet événement a été organisé en collaboration avec plus de 90 partenaires et s’est déroulé sur plusieurs sites de Suisse. Lors de la conférence de presse, la secrétaire d’État Martina Hirayama a souligné que la Confédération veillait à l’existence de conditions-cadres propres à encourager la formation et la formation continue. Elle a également souligné l’importance d’une participation active des particuliers et des entreprises.

Cette Journée nationale marque pour digitalswitzerland et l’Union patronale suisse le lancement de la campagne nationale «#LifelongLearning», une initiative qui entend promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie auprès des employés et des employeurs. Dans une déclaration d’intention commune, 125 employeurs se sont engagés à encourager leurs employés, soit au total plus de 550'000 personnes, à se former tout au long de la vie. Les témoignages filmés d’une centaine de personnes, choisies parmi des employeurs et des employés de toute la Suisse, sont mis en ligne sur la plateforme lifelonglearning.ch pour encourager le grand public à recourir à des formations continues.

Informations complémentaires

Contact

Theres Kuratli, SEFRI

Cheffe suppléante de l’unité Formation continue et encouragement de projets
T +41 58 464 20 86

Imprimer contact

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2019-4/s-n-2019-4d.html