Excellence et attractivité de la formation professionnelle duale

La Suisse, l’Autriche et l’Allemagne présentent leur approche

oecd
De gauche à droite: Vlasis Korovilos (cedefop), Isabelle Le Mouillour (Bundesinstitut für Berufsbildung BIBB, Allemagne), Frédéric Berthoud (SEFRI) et Franz Gramlinger (Österreichische Referenzstelle für Qualität in der Berufsbildung ARQA-VET, Autriche). Photo: màd

La formation professionnelle bénéficie d’une forte visibilité internationale car elle est perçue comme un moyen de lutter notamment contre la pénurie de personnel qualifié et le chômage des jeunes. Cependant, elle n’est pas clairement définie au niveau international et fait l’objet de perceptions et d’approches très diverses. Lors d’une conférence organisée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (cedefop) en octobre 2019 à Paris, des pays de tradition duale ont expliqué comment ils garantissaient l’attractivité de leur système de formation duale et comment ils entendaient la maintenir dans le futur.

«The next steps for Apprenticeships» – ou comment faire évoluer la formation professionnelle vers les besoins futurs? La conférence organisée par l’OCDE et le cedefop a réuni des partenaires de la formation professionnelle et des chercheurs du monde entier. L’événement a permis de diffuser les récentes évolutions de la recherche et la manière dont la formation professionnelle peut répondre aux défis des nouvelles technologies, comme la digitalisation ou de nouvelles formes d’organisation du travail par exemple.

Contributions de la recherche suisse en formation professionnelle

La Suisse investit activement dans la recherche en formation professionnelle. Le Professeur Dieter Euler (Université de St-Gall) a développé différents modèles pour décloisonner les filières professionnelles et académiques; la Professeure Antje Barabasch (IFFP) a présenté quant à elle comment l’innovation se reflétait dans les apprentissages du secteur de la télécommunication. Par leur présence, les experts suisses ont largement contribué à renforcer l’image de la Suisse au niveau international.

Excellence systémique – excellence individuelle

Les pays de formation duale (d’abord l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, mais également le Danemark qui a contribué à l’exposé) se caractérisent par l’excellence de leur système de formation duale. En général, ces pays de formation duale ne promeuvent pas directement l’excellence, mais elle découle des paramètres de leurs systèmes.

L’excellence dans la formation professionnelle duale prend de nombreuses formes, telles que l’employabilité, la mobilité, les perspectives de développements professionnels, la formation tout au long de la vie et le rapport coût-bénéfices. Ces paramètres favorisent l’excellence systémique tout en encourageant l’excellence individuelle notamment par le biais de compétitions nationales et internationales (Swiss skills, World skills, etc.). En effet, les offres de la formation professionnelle duale attirent les jeunes parce qu’elles leur permettent d’exprimer leur talent au travers d’une vaste gamme de compétences. En conséquence, la formation professionnelle duale soutient l’intégration ainsi que l’excellence individuelle.

Ces caractéristiques de la formation professionnelle suisse s’opposent souvent à des systèmes à l’étranger qui – sans porter de jugement sur leurs qualités intrinsèques – mettent l’accent sur la formation ou le perfectionnement des adultes, ou l’acquisition de compétences de base auprès de jeunes qui ne parviennent pas à suivre d’autres voies de formation.

Approches différentes

L’«excellence» est la nouvelle mode en matière de formation professionnelle et la Suisse peut s’en féliciter. Dans notre système de formation professionnelle, on préfère toutefois parler de l’attractivité, qui est garantie par la perméabilité systémique ou son orientation vers les besoins du marché du travail par exemple. En raison des différences dans les systèmes de formation professionnelle au niveau européen, il reste à définir ce que l’excellence implique et comment les acteurs l’entretiennent face aux défis futurs comme les mutations du marché du travail, la digitalisation et les changements socio-démographiques. On pense en particulier à l’allongement de la vie professionnelle et à l’évolution croissante de l’environnement professionnel et des technologies.

Chaque pays avec un système de formation professionnelle duale connaît des approches différentes si l’on y regarde de plus près:

  • L’Allemagne a développé une initiative «Innovation for an Excellent VET [InnoVET]» qui repose en grande partie sur le partenariat social, mais aussi sur la promotion auprès des jeunes et l’équivalence entre les voies professionnelle et académique.
  • En Suisse, l’initiative «Formation professionnelle 2030» a été lancée par les partenaires de la formation professionnelle. La Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail anticipent les changements sur le marché du travail et dans la société. Elle prévoit différentes mesures afin de maintenir le niveau de qualité actuel et de permettre à la formation professionnelle de répondre aux défis futurs. Dans ce contexte, la recherche en formation professionnelle soutient le processus dans son ensemble.
  • En Autriche, l’accent est également mis sur l’assurance-qualité, à la fois pour la formation en entreprise et celle en école professionnelle.

Auteur

Frédéric Berthoud, SEFRI
Chef de l’unité Coopération internationale en matière de formation et de qualifications professionnelles

Informations complémentaires

Apprenticeship-Toolbox
La Toolbox a été développée par l’Autriche, le Danemark, l’Allemagne, le Luxembourg et la Suisse pour promouvoir le développement de l’apprentissage dual, en soutien à l’Alliance européenne pour l’apprentissage. La Toolbox a été co-financée par l’UE dans le cadre d’Erasmus+ et récemment mise à jour dans le contexte de la conférence.

Contributions de la conférence
À noter qu’un texte commun à l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark et la Suisse ainsi que les autres contributions de la conférence feront l’objet d’une publication du cedefop.

Formation professionnelle 2030

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2019-5/s-n-2019-5f.html