Optimisation de la gouvernance dans la formation professionnelle

Le 9 novembre dernier, les participants au Sommet national de la formation professionnelle ont approuvé le plan de mise en œuvre élaboré par les partenaires pour la systématisation de la gouvernance dans la formation professionnelle. La nouvelle structure de gouvernance, prévue pour 2021, permettra de traiter des questions stratégiques de manière efficace, efficiente et avec la participation significative des partenaires. De plus, le mandat de la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020» a été prolongé jusqu’à l’automne 2021. Ainsi, tant les jeunes que les entreprises pourront encore disposer de bonnes conditions-cadres sur le marché des places d’apprentissage et lors de l’entrée sur le marché du travail.

prolehrstellen
Les entreprises formatrices s’engagent pour la formation professionnelle au moyen du challenge «formation professionnelle» de la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020»: www.pro-apprentissage.ch

La formation professionnelle suisse est fondée sur le principe de partenariat, c’est-à-dire de l’interaction entre la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail. Dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative «Formation professionnelle 2030», il a pourtant été constaté que cette structure de gouvernance ainsi que la collaboration entre les partenaires de la formation professionnelle pouvaient être optimisées dans une perspective d’avenir: il convient, d’une part, de mieux coordonner les organes et, d’autre part, d’apporter plus de clarté et de transparence au niveau des rôles et des processus de décision dans la formation professionnelle.

Nouvelle structure de gouvernance dès 2021
En novembre 2020, des représentants de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), de l’Union patronale suisse (UPS), de l’Union suisse des arts et métiers (usam), de l’Union syndicale suisse (USS), de Travail.Suisse et du SEFRI ont participé au Sommet national de la formation professionnelle présidé par le conseiller fédéral Guy Parmelin. Ils ont tous salué et approuvé le plan de mise en œuvre élaboré par les partenaires pour une nouvelle gouvernance dans la formation professionnelle. Avec cette dernière, des questions stratégiques qui concernent les cantons, les organisations du monde du travail et la Confédération seront traitées de manière efficace et avec la participation significative des partenaires.

La nouvelle structure de gouvernance est mise en place dans le cadre des compétences organisationnelles, juridiques, personnelles et financières existantes. Elle sera introduite le 1er janvier 2021 et évaluée après trois ans. Les participants au Sommet national ont en outre chargé la Conférence tripartite de la formation professionnelle, récemment créée et composée de représentants des trois partenaires, de poursuivre, en tant qu’organe de pilotage, les travaux sur les trois thèmes prioritaires suivants: les inefficacités et les mauvaises affectations des moyens dans le développement des professions, le financement des cours interentreprises et le financement des procédures de qualification.

Task Force «Perspectives Apprentissage 2020»: prolongation du mandat
La Task Force «Perspectives Apprentissage 2020», mise sur pied par le conseiller fédéral Guy Parmelin en mai 2020, réunit la Confédération, les cantons et les partenaires sociaux et fédère les forces nécessaires au niveau national. Comme mentionnés dans le rapport de la Task Force, les efforts réalisés communément, notamment ceux des entreprises formatrices, ont contribué à maintenir une situation stable sur le marché des places d’apprentissage en 2020:

  • En cette période de crise, l’étroite collaboration entre les partenaires de la formation professionnelle a également permis de mener sans délai des discussions et de mettre sur pied des actions rapides et largement soutenues.
  • Le monitorage réalisé tous les mois par les cantons sur le marché des places d’apprentissage permet, une fois combiné avec les chiffres du chômage communiqués par le Secrétariat d’État à l’économie SECO, d’anticiper les tendances et d’identifier les éventuelles actions à mener.
  • Lors du processus de choix d’une profession, des mesures éprouvées et flexibles sont mises à disposition tant au niveau de l’offre que de la demande.
  • Le programme de promotion «Places d’apprentissage Covid-19», lancé par la Task Force en mai 2020 et mis en œuvre par la Confédération, soutient les partenaires de manière ciblée. Jusqu’à présent, environ 40 demandes provenant de toutes les régions du pays ont été soumises au Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation. La Confédération prend en charge jusqu’à 80% des coûts des projets soutenus.
  • Le challenge «formation professionnelle» lancé par la Task Force en octobre 2020 sur www.pro-apprentissage.ch a pour objectif de rendre public l’engagement des entreprises en faveur de la formation professionnelle pendant la pandémie et de sensibiliser d’autres entreprises à cette démarche.

Afin de continuer à suivre la situation de près et de prendre des mesures adaptées en fonction de l’évolution de la pandémie et du contexte économique, les participants au Sommet national ont salué la prolongation du mandat de la Task Force «Perspectives Apprentissage» jusqu’au prochain Sommet en automne 2021.

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2020-6/s-n-2020-6e.html