La formation continue, un facteur de succès pour les entreprises

bild-06

La formation continue revêt une importance capitale dans le monde du travail, tant pour les employés, qui peuvent ainsi réussir leur vie professionnelle et participer plus activement à l’essor de l’entreprise, que pour les employeurs, qui peuvent ainsi gagner en productivité, en compétitivité et en capacité d’innovation. Ce type de formation tout comme son financement relèvent en premier lieu de la responsabilité des individus et des entreprises. Si la Suisse présente un taux élevé de participation à la formation continue, elle le doit au soutien que les entreprises apportent à la formation en général.

Pour 80% de la population résidente permanente âgée de 15 à 75  ans, la participation à la formation continue à des fins professionnelles est gratuite. Selon l’Office fédéral de la statistique, seules 8% des personnes qui participent à la formation continue à des fins professionnelles doivent supporter des coûts supérieurs à 1000 francs.

Le financement de la formation continue repose, d’une part, sur les contributions des employeurs et, d’autre part, sur des fonds tels que les fonds de branche, les fonds prévus dans le cadre de conventions collectives de travail et les fonds cantonaux en faveur de la formation professionnelle. La préparation aux examens fédéraux (examens professionnels et professionnels supérieurs) est en partie financée par la Confédération (financement axé sur la personne).

Faire émerger une conscience commune

bild-07
Prof. Jochen Schellinger, responsable de la filière MSc Business Administration, Haute école spécialisée bernoise.
Photo: Sandra Stampfli

«L’apprentissage tout au long de la vie suppose que les entreprises et leurs employés partagent une conscience commune du rôle essentiel qu’il est appelé à remplir. Assurer l’employabilité des collaborateurs, à l’interne et sur le marché du travail, par la participation régulière à des offres de formation continue, axées sur des tendances de premier plan comme la numérisation ou la mondialisation, stimule à la fois l’agilité et la résilience des collaborateurs et des entreprises et leur donne à long terme une garantie d’avenir.»

Engagement en faveur de la formation continue

La formation est un facteur central de succès économique. Les entreprises ont en effet tout à gagner d’un personnel bien formé à tous les niveaux. Il est par conséquent dans leur intérêt de se mobiliser en faveur de la formation continue à des fins professionnelles de leurs collaborateurs.

La formation continue dans les entreprises prend le plus souvent la forme de cours dispensés à l’interne par certains collaborateurs ou par des prestataires externes. Les petites entreprises misent plutôt sur l’apprentissage autonome et informel.

En 2015, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), près de 90% des entreprises comptant au moins dix collaborateurs ont soutenu les mesures de formation continue de leurs employés. Les chiffres de l’OFS montrent également que plus les entreprises sont petites, moins elles soutiennent la formation continue de manière générale et plus la proportion de collaborateurs qui en bénéficient diminue. Pour autant, la taille de l’entreprise n’explique pas à elle seule l’engagement plus ou moins important en faveur de la formation continue. La mobilisation varie aussi fortement d’une branche à une autre.

Les offres de formation continue à des fins professionnelles sont conçues, organisées et gérées en premier lieu par les organisations du monde du travail et les prestataires de formation privés. Les associations de branche sont les premiers partenaires externes des PME dans le domaine de la formation continue. Selon les branches, les certificats qu’elles délivrent sont très appréciés sur le marché du travail, à l’instar du certificat FSEA formateur d’adultes dans le domaine de la formation continue, de l’attestation d’auxiliaire de santé CRS dans le domaine des soins et de l’accompagnement ou du certificat d’électricien chef de chantier EIT.swiss dans la branche des installations électriques. C’est aussi aux organisations du monde du travail qu’il appartient d’adapter les offres de formation continue aux nouveaux développements tels que la numérisation ou le développement durable.

Le système de formation professionnelle et continue en Suisse est sans cesse exposé à des changements. Les partenaires de la formation professionnelle s’emploient en permanence à développer les filières et instruments correspondants. La Confédération veille à créer des conditions générales favorables au bon déroulement de la formation, y compris de la formation continue. L’implication de chacune et de chacun, au même titre que l’engagement des entreprises, est tout aussi essentiel.

Informations complémentaires

Philipp Theiler, SEFRI
Chef de l’unité Formation continue et encouragement de projets

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2021-5/s-n-2021-5c.html