À la rencontre de la politique FRI: Swissnex à l’Expo 2020 de Dubaï

L’Expo 2020 de Dubaï a fermé ses portes fin mars après un semestre fructueux. Elle a permis à la Suisse de rencontrer un large public et de lui présenter ses traditions et ses innovations, mais également de mettre en place ou d’approfondir des partenariats stratégiques. Le pavillon suisse a mis l’accent sur la formation, la recherche et l’innovation.

dubai-1
Un bijoutier suisse et son homologue émiratie s’affrontent lors d’une compétition amicale sous l’œil attentif du ministre de l’Éducation des Émirats arabes unis, Hussain bin Ibrahim Al Hammadi, et du consul général de la Suisse, Frank Eggmann. Photo: SEFRI

«Un événement de grande envergure tel que l’Exposition universelle permet de présenter la formation professionnelle suisse à un public international», explique Martin Strickler, de l’unité Relations bilatérales au SEFRI. Cet expert du domaine s’est rendu à Dubaï en décembre 2021 pour participer à la semaine thématique «#learningtomorrow» organisée au pavillon suisse et consacrée à la transmission du modèle suisse de formation professionnelle.

Transmission d’une compétence clé de la Suisse

Cette semaine thématique a été organisée conjointement par le SEFRI, le réseau mondial suisse Swissnex, qui est chargé de tisser des liens dans la formation, la recherche et l’innovation, ainsi que l’ambassade de Suisse aux Émirats arabes unis. «Nous avons transmis des messages clés sur la formation professionnelle et son orientation vers le monde du travail, le modèle de formation duale, la perméabilité du système éducatif et les adaptations régulières de la formation professionnelle à l’évolution des exigences du monde du travail», souligne Martin Strickler. À cette occasion, la secrétaire d’État Martina Hirayama s’est adressée aux visiteurs – par écran interposé. Dans un discours enregistré au préalable, elle a invité le public à découvrir le système éducatif suisse.

Ambassadeurs suisses des métiers

À l’occasion de la semaine thématique, le SEFRI a collaboré avec la fondation SwissSkills, qui œuvre à la promotion de jeunes professionnels talentueux, notamment pour identifier des «ambassadeurs», à savoir de jeunes professionnels s’étant distingués lors de championnats des métiers à l’échelle nationale ou internationale. Six de ces « ambassadeurs des métiers » ont fait le déplacement à Dubaï pour participer à diverses rencontres bilatérales, répondre aux questions du public et montrer leurs compétences professionnelles. Un bijoutier suisse a par exemple participé à un concours amical avec une homologue émiratie. Les différents événements ont suscité l’intérêt des délégations d’experts, mais également des ministres de l’Éducation des Émirats arabes unis, Hussain bin Ibrahim Al Hammadi, et de Lombardie, Melania De Nichilo Rizzoli.

dubai-2
Échange bilatéral entre des experts de Suisse et des Émirats arabes unis. Ici: professionnels issus des deux pays qui ont pris part aux WorldSkills. Photo: SEFRI

En mettant en avant leur savoir-faire et leur réussite professionnelle, les «ambassadeurs» avaient pour objectif d’inciter les jeunes à entreprendre une formation professionnelle. D’après les participants, ils ont accompli leur mission avec succès. Les partenaires suisses ont par ailleurs conçu une exposition visuelle très réussie qui pourra être réutilisée lors d’événements futurs.

Roman Kern, chef ad interim de l’unité Swissnex du SEFRI, s’est rendu aux Émirats arabes unis pour visiter l’Exposition et le pavillon suisse, mais également pour préparer le terrain en vue de l’Expo 2025 d’Osaka, durant laquelle le nouveau site Swissnex au Japon jouera un rôle prépondérant. Selon lui, l’Exposition universelle de Dubaï est une réussite: «Un grand nombre de nos partenaires FRI ont éveillé l’intérêt d’acteurs internationaux. Il en résultera, nous l’espérons, des partenariats à long terme qui profiteront à toutes les parties prenantes.»

Une occasion de nouer des contacts

Le système de formation professionnelle n’est qu’une facette de l’expertise suisse du domaine FRI mise à l’honneur au pavillon suisse. Dans les domaines de la science et de l’innovation, la manifestation a permis de tisser des liens avec divers acteurs renommés, dont l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), l’une des plus célèbres institutions de recherche et de formation. Sa présence au Moyen-Orient remonte bien avant l’Exposition universelle, avec la création en 2009 de l’EPFL Middle East à Ras Al Khaïmah, un émirat situé à 120 kilomètres au nord de Dubaï.

La présence de Swissnex à l’Expo 2020 a été une belle opportunité pour l’EPFL Middle East, nous dit son vice-directeur Fadi Bayoud. «Elle a été pour l’EPFL l’occasion de rencontrer des universitaires dans les différents pavillons. Nous avons ainsi pu faire la connaissance de personnes avec lesquelles nous n’avons habituellement pas de contact direct, ce qui nous a permis d’élargir notre réseau». En collaboration avec le site mobile Swissnex à l’Expo de Dubaï, le site Swissnex en Inde et l’Université des Émirats arabes unis, l’EPFL Middle East a notamment organisé un atelier tourné vers l’avenir sur le thème de la mobilité urbaine numérique.

dubai-3
Les perspectives professionnelles à l’honneur au pavillon suisse avec, sur les murs intérieurs, les parois des «puits» et le sol, des messages invitant à se former et, sur un écran, un jeu interactif sur les carrières possibles. Photo: SEFRI

L’International Astronautical Congress, auquel prenaient part la division Affaires spatiales du SEFRI, Swissnex ainsi que l’EPFL Space Center, se tenait au même moment à Dubaï. En collaboration avec Swissnex, l’EPFL Space Center en a profité pour organiser au pavillon suisse de l’Exposition une semaine thématique consacrée à l’espace et à la recherche spatiale. Outre des représentants scientifiques de renom issus de différents pays, l’ancien astronaute suisse Claude Nicollier et l’ancienne astronaute japonaise Naoko Yamazaki ont également participé à l’événement.

dubai-4
Le ministre de l’Éducation des Émirats arabes unis (à droite) et le consul général suisse s’entretiennent avec de jeunes professionnels représentant les deux pays. Photo: SEFRI

Bilan positif de la participation suisse

C’est précisément ces possibilités de contact multiples et interdisciplinaires que le SEFRI souhaitait développer en participant à l’Expo 2020. «Par sa présence à un certain nombre d’événements, Swissnex a contribué à jeter des ponts», affirme Dante Larini, chef de projet Swissnex du pavillon suisse. En d’autres termes, Swissnex a permis de mettre en contact divers acteurs susceptibles de collaborer ensemble à l’avenir. «Nous avons investi beaucoup de temps en amont pour choisir les personnes adéquates pour nos présentations», explique-t-il. Les efforts semblent avoir payé: «Lors des manifestations, nous avons organisé des activités très interactives, ce qui a donné lieu à nombreux échanges, tant avec le public qu’avec les intervenants.» La conférence sur le respect des traditions culturelles, menée par Patrick Michel de l’Université de Lausanne et Grazia Tucci de l’Università delle Studie de Florence, est un bon exemple de collaboration fructueuse, qui a d’ailleurs débouché sur d’autres partenariats.

Le chef de projet Swissnex tire un bilan positif de la participation de la Suisse à l’Expo 2020: «Notre présence et la participation à nos manifestations sont une réussite. En témoignent les retours des universités, des chercheurs et des start-up qui y ont participé ainsi que les réactions des visiteurs. Je considère ces signes comme très positifs pour les collaborations futures.»

Informations complémentaires

Roman Kern, SEFRI
Chef ad interim de l’unité Swissnex

www.swissnex.org

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/services/publications/base-de-donnees-des-publications/s-n-2022-2/s-n-2022-2f.html