Education à la citoyenneté: bien établie, sous réserve d’écarts dans la mise en œuvre

Berne, 29.06.2016 - L’éducation à la citoyenneté est bien établie dans les plans d’études cadres des écoles gymnasiales et des écoles professionnelles de Suisse. Elle jouit en outre d’une grande notoriété en comparaison avec d’autres thèmes transversaux. Par contre, la mise en œuvre présente des écarts entre les différents domaines de formation et entre les régions. Ce sont là les conclusions d’une étude sur la situation de l’éducation à la citoyenneté au degré secondaire II que la Confédération a confiée à l’Université de Berne. Le Conseil fédéral en a pris connaissance aujourd’hui.

Ce rapport répond au postulat «Education civique au secondaire II. Bilan» déposé en 2013 par l’ancienne conseillère nationale Josiane Aubert, qui chargeait le Conseil fédéral de présenter un rapport sur la place réelle de l’éducation civique dans la formation générale des jeunes du secondaire II.

L’étude menée par l’Université de Berne montre que les plans d’études des cantons et des écoles réussissent à intégrer les contenus de la formation en matière d’éducation à la citoyenneté figurant dans les plans d’études cadres. La grande majorité des plans d’études des cantons et des écoles qui ont été examinés mentionne explicitement l’éducation à la citoyenneté comme objectif. Il ressort également de l’analyse des plans d’études que les plans d’études cadres les plus récents renforcent l’éducation à la citoyenneté. A titre d’exemple, le plan d’études cadre pour la maturité professionnelle de 2012 obtient des scores supérieurs à la moyenne dans plusieurs domaines.

L’étude met cependant en lumière des différences entre les filières et entre les régions linguistiques en ce qui concerne la mise en œuvre des contenus d’éducation à la citoyenneté dans les plans d’études des cantons et des écoles. La mise en œuvre reflète le fédéralisme suisse de l’éducation, qui autorise des différences cantonales, voire propres aux écoles, dans la réglementation de l’enseignement de l’éducation à la citoyenneté. L’étude montre que l’éducation à la citoyenneté est ancrée plus solidement dans les plans d’études de la formation professionnelle que dans ceux de la culture générale. De même, les plans d’études de Suisse alémanique intègrent plus fortement les contenus d’éducation à la citoyenneté que ceux de Suisse romande et du Tessin.

Outre la teneur des plans d’études, les enseignants assument une fonction essentielle lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre les contenus de l’éducation à la citoyenneté dans l’enseignement dispensé en classe. Les enseignants traitent un nombre plus élevé de sujets d’éducation à la citoyenneté lorsque les plans d’études auxquels ils sont soumis présentent une large palette de thèmes s’y rapportant. En outre, les élèves accordent plus de valeur à l’éducation à la citoyenneté lorsque les plans d’études qui les concernent règlent cet enseignement de façon complète et précise.

En raison du partage des compétences au degré secondaire II, le Conseil fédéral s’en tient à des initiatives ponctuelles dans le domaine de la formation professionnelle. Elles viseront, d’une part, à concrétiser les contenus de l’éducation à la citoyenneté lors des révisions à venir des plans d’études cadres et des plans de formation à l’échelle nationale et, d’autre part, à sensibiliser davantage les enseignants à l’importance de l’éducation à la citoyenneté.


Adresse pour l'envoi de questions

Katrin Frei, cheffe de l’unité Politique de la formation professionnelle,
Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation,
tél. +41 58 462 82 47,
katrin.frei@sbfi.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Zeitungsständer

Abonnement aux news

https://www.sbfi.admin.ch/content/sbfi/fr/home/actualite/medienmitteilungen.msg-id-62436.html